Intervention de Mario Souza, PC de SUÈDE

 CONFÉRENCE SUR LES QUESTIONS INTERNATIONALES, PARIS 4 ET 5 MAI 2013

Chers camarades

150px-Kommunistiska_Partiet.svgJe remercie le PRCF d’avoir invité notre Parti communiste à cette importante conférence.

Comme vous, notre Parti soulève la question de savoir comment nous pouvons mieux faire dans la lutte contre la qui menace d’emmener l’ensemble de l’humanité des dizaines d’années en arrière.

Il est important pour notre Parti de travailler sur les questions de la classe ouvrière. La crise affecte durement les travailleurs de notre pays et nous avons une occasion historique de mobiliser pour la combattre ; et ce combat peut forger une conscience politique si nécessaire pour construire un mouvement qui peut apporter de vrais changements.

La crise capitaliste frappe durement la classe ouvrière suédoise, de la même façon que cela vous affecte en France, comme dans tous les pays du monde. L’école, jusqu’à la maternelle, privatisée, la pénurie de logements qui oblige les jeunes à rester chez les parents,ela Sécu privatisée, les salaires réduits, le niveau de chômage qui plonge nombre de gens dans la détresse.

En Suède, comme dans tous les pays du monde capitaliste, les trusts font de plus en plus de profits ; notre situation est la même que celle que les camarades du PRCF décrivent pour la France.

Les communistes du monde entier doivent s’unir dans le combat contre le régime capitaliste. Cette union est la seule chance d’obtenir des victoires.

Je conclurai en disant que le PRCF porte une responsabilité particulière : dans un grand pays comme la France, au cœur de l’Europe, dans cette terre de traditions révolutionnaires, il est nécessaire qu’il y ait un grand Parti communiste, pour la France et pour nous tous.

Nous vous souhaitons plein succès pour cet enjeu.

Vive la solidarité internationale !

A bas le capitalisme ! Vive le  !

, PC de Suède