Il y a cinquante ans s’en allait Oncle Hô .

Le 2 septembre 1969 s’éteint Hô Chi Minh, leader de l’indépendance et de la libération du socialiste. Hô Chi Minh n’est pas seulement le héro du , c’est également une figure de l’internationale communiste et une figure important du communisme en France, comptant parmi les fondateurs du PCF au congrès de Tour en 1920, une des plumes du PCF dans la lutte anticoloniale et anti-impérialiste écrivant dans les colonnes de l’Humanité…

et la lutte du peuple vietnamien montre comment, loin de s’opposer, lutte pour la souveraineté nationale et lutte révolutionnaire, patriotisme et internationalisme, s’articulent ensemble pour faire gagner la lutte des classes aux travailleurs.

Hô Chi Minh, en quelques dates

Biographie en quelques dates:

– 1890 : Hô Chi Minh naît à Kim Liên, près de la ville de Vinh dans l’actuelle province de Nghe An. Son père est fonctionnaire.

– 5 juin 1911 : il quitte Saigon pour l’Europe pour poursuivre des études. Il vit à Londres entre 1914 et 1919, puis à Paris.

– Juin 1919 : Il publie les Revendications du peuple annamite.

– 26 décembre 1920 : délégué au Congrès de Tours, il exprime son adhésion aux principes de l’Internationale communiste.

– Avril 1922 : encore nommé Nguyên Ai Quôc, il écrit dans l’Humanité qui vient d’ouvrir une rubrique régulière d’information sur les colonies.

– 1923 : il quitte Paris pour Moscou et suit la formation du Komintern qui l’aidera à créer des réseaux au Vietnam avec l’aide du PC chinois.

– 1925 : à Canton (Chine), il fonde l’Association de la jeunesse révolutionnaire du Vietnam et organise le Groupe des communistes, premier noyau du futur Parti communiste indochinois, créé en 1930.

– Août 1942 : de retour au Vietnam, il prend le nom de Hô Chi Minh. Il organise la Ligue pour l’indépendance du Vietnam (connue sous le nom du Viêt-minh). Il est arrêté et relâché en septembre 1943. Les groupes armés s’organisent en une Armée de libération nationale commandée par Giap.

– 2 septembre 1945 : proclamation de la République démocratique du Vietnam, Hô en devient le président.

– 6 janvier 1946 : l’élection d’une Assemblée constituante est un triomphe. L’échec des négociations avec la France conduit à la guerre.

– 23 novembre 1946 : la flotte française pilonne Haiphong. La France ne parvient pas à prendre le dessus malgré l’aide américaine. Les Français finissent par s’enliser à Diên Biên Phu début 1954.

– 21 juillet 1954 : les accords de Genève reconnaissent l’indépendance du Vietnam et prévoient la réunification pacifique du pays en 1956.

– 1956-1968 : dans le Nord, le parti met en place une réforme agraire. Au Sud, Diem, soutenu par les États-Unis, rejette les élections prévues par les accords de Genève et se livre à une répression anticommuniste. Les communistes du Sud entrent en résistance. Le régime est renversé début 1963. Les États-Unis créent le prétexte d’un incident naval dans le golfe du Tonkin, en août 1964, pour bombarder le Nord. Le Vietnam résiste. Son armée l’emporte lors de l’offensive du Têt de 1968 (janvier à mars).

– 2 septembre 1969 : il meurt.

– 30 avril 1975 : Saigon libérée devient Hô-Chi-Minh-Ville.