“il y a assez de richesse sur la planète pour assurer les retraites” Quim Boix – UIS FSM

15 juin 2018 : ce jeudi était une journée de mobilisation des retraités en France. Face au régime Macron qui attaque les pensions à coup de CSG, et qui s’apprête, sur ordre de la Commission Européenne, à mettre à bas le système de par répartition pour lancer sa privatisation avec un système de par points,  www.initiative-communiste.fr le journal du PRCF vous propose le discours que   a prononcé à l’Organisation Internationale du Travail, au nom de la seule fédération internationale des syndicats de retraités, , membre de la Fédération Syndicale Mondiale, forte de ces 100 millions de syndiqués dans le monde.

Discours à l’Organisation Internationale du Travail  – Pensionnés et Retraités – UIS

Quim Boix, Secrétaire Général de l’Union Internationale des Syndicats de Pensionnés et Retraités – Fédération Syndicale Mondiale
Responsable de la FSM en Espagne

Recevez les salutations des Pensionnés et Retraités de toute la Planète.

Je vous parle au nom de la seule organisation mondiale qui les regroupe.

Nous sommes unis par les mêmes justes revendications, analysées dans une optique de classe, c’est-à-dire, comme l’a bien vu Karl Marx, à partir de la réalité de l’affrontement des classes sociales que produit le capitalisme.

Nous savons que l’auditoire, lors des Séances plénières annuelles de l’OIT, est composé en majorité, et tant que nous ne l’aurons pas changé, de défenseurs du capitalisme comme système. Mais ce système va de crise en crise (qui sont structurelles et systémiques, c’est-à-dire inéluctables) jusqu’à sa crise finale.

Nous, nous sommes partisans du socialisme qui sera l’avenir dans tous les pays de la planète, même si les pro-capitalistes essaient de retarder ce changement. L’expérience des ex-pays socialistes a permis d’apprendre des erreurs commises et c’est pour ça que la seconde étape de l’extension du socialisme sera la définitive.

Tant que nous n’aurons pas récupéré les avantages du socialisme pour la majorité des êtres humains, nous allons continuer à nous organiser au sein du capitalisme.

Aujourd’hui, je suis en mesure de vous annoncer que nous allons tenir notre 2ème Congrès Mondial des organisations de classe de Pensionnés et Retraités, au début de l’année prochaine dans un pays d’Amérique Latine. Dans cette zone de la planète, il existe de grandes organisations, avec des millions d’affiliés, qui défendent les Pensionnés avec des positions de classe.

Nous avons déjà organisé les Pensionnés sur les 5 continents et déjà démontré notre capacité de lutte en défense de nos justes revendications par des actions coordonnées au niveau mondial.

Nous continuerons à soutenir les Pensionnés et Retraités dans les luttes, pays après pays, pour que finalement toutes les législations reconnaissent que toute personne de plus de 60 ans doit percevoir une pension qui lui assure une vie digne, c’est-à-dire avec de l’eau potable dans un logement habitable, avec des aliments sains et en suffisance, et la couverture publique et gratuite des besoins sanitaires, culturels et de transport de proximité.

Et ceci indépendamment de si la personne retraitée a cotisé suffisamment durant sa période de vie active comme travailleur.  Si elle n’a pas cotisé, c’est votre faute, la faute de ceux qui dirigent le capitalisme, qui ne lui ont pas donné le poste de travail qu’elle demandait. Vous, les pro-capitalistes, préférez qu’il y ait des millions de chômeurs pour pouvoir ainsi baisser les salaires, sur la base de la fausse loi du marché que vous appliquez seulement à ceux qui ne sont pas propriétaires des moyens de production.

Par contre, aux propriétaires des moyens de production, vous accordez tous les avantages et subventions (y compris les paradis fiscaux). Ça se comprend bien parce que c’est vous, les gérants du capitalisme, les propriétaires des multinationales (dans cette salle se trouvent beaucoup de leurs représentants), ceux qui tirent les bénéfices de cette exploitation déjà largement analysée par les marxistes.

Mais peu à peu la majorité de la population cessera de voter pour des partis politiques qui promettent une chose et font le contraire. Le mensonge est la base de la fausse démocratie bourgeoise, et même si ça fait des décennies qu’ils trompent les votants, ça va prendre fin.

Nous savons qu’il y a assez de richesse sur la planète pour assurer que les pensions soient payées sur les Budgets des États. Il suffira que vous arrêtiez de destiner 2% ou plus du Produit Intérieur Brut des États capitalistes à des affaires de guerre (comme l’a ordonné l’OTAN) et que vous les destiniez à permettre une vie digne à toutes les personnes de la planète.

Nous, les hommes et les femmes retraités, sommes en voie de représenter 30 % des votants et, depuis nos organisations de classe, nous allons peser pour qu’aucun vote n’aille vers des partis politiques qui défendent le capitalisme.

Nous allons transmettre aux nouvelles générations nos importantes expériences de lutte contre les entrepreneurs exploiteurs. Parmi ces expériences figurent les conquêtes de la classe ouvrière au cours des décennies écoulées et, grâce à la FSM,  conquêtes qui ont représenté des grandes avancées: vacances, droits des travailleurs, sécurité au travail, santé et enseignement publics, de même que les pensions.

En outre, nous avons plus de 100 ans d’expérience du bon fonctionnement des droits des travailleurs dans les pays qui ont essayé de construire le socialisme. Aujourd’hui leurs habitants regrettent d’avoir perdu les droits individuels dont ils ont joui pendant des décennies et que, sûrement, ils retrouveront à l’avenir quand nous en aurons fini avec l’exploitation de l’homme par l’homme.

Vous devez savoir que nous, les pensionnés et retraités, allons lutter, au côté de la classe ouvrière, pour nos justes droits, jusqu’au dernier jour de nos vies.

 

VIVE LA CLASSE OUVRIÈRE!

VIVE LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE!

VIVE LE SOCIALISME!

LONGUE ET DIGNE VIE POUR LES PENSIONNÉS ET RETRAITÉS!

 

Genève, 4 juin 2018.

 

Quim Boix
Secrétaire Général de l’UIS (Union Internationale de Syndicats) de
Pensionnés et Retraités (P&R) de la FSM