#FSM #1ermai : Les richesses appartiennent à ceux qui les produisent !

La Fédération Syndicale Mondiale, au nom de ses 97 millions de membres dans 130 pays des 5 continents, salue la célébration de la Journée Internationale des Travailleurs 2019 avec le slogan: « Les richesses appartiennent à ceux qui les produisent! »

Nous saluons les travailleurs du monde entier et leur rôle irremplaçable dans la production de tous biens et services nécessaires pour couvrir tous les besoins contemporains des peuples au niveau international. Nous honorons l’histoire de la classe ouvrière mondiale, la grande lutte des travailleurs à Chicago en mai 1886, qui ont lutté et obtenu la journée de huit heures, même en sacrifiant leur propre vie.

Le mouvement syndical de classe, à travers les rangs de la Fédération Syndicale Mondiale, continue fermement ses luttes, en revendiquant  une amélioration essentielle des conditions de travail et de vie des travailleurs et des couches populaires pauvres.

De nos jours, où 1% de la population possède plus de 80% des richesses produites, alors que 4,5 milliards de personnes vivent dans la pauvreté et la misère, les travailleurs doivent revendiquer de manière encore plus dynamique toutes les richesses que nous créons, afin de mettre fin à l’injustice et aux inégalités!

Dans les pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine, les monopoles exploitent leurs immenses ressources naturelles, en donnant des miettes aux peuples. Les rivalités entre les puissants états impérialistes entretiennent des tensions, des foyers de guerre et des plaies ouvertes dans les pays où des interventions, des guerres et des bombardements ont eu lieu ces derniers années, où des foules de personnes déracinées, de migrants et de réfugiés ont été créées.

Même dans les pays dits développés, les attaques contre les salaires et les pensions, contre les acquis historiques des travailleurs, ont lieu au nom de la crise économique capitaliste, pour soutenir la rentabilité des grandes entreprises. La pauvreté, le chômage, l’insécurité augmentent, les services de santé se détériorent, les gouvernements tentent de limiter l’action du mouvement syndical militant par une répression féroce, en mettant des entraves à l’action syndicale, au droit à la grève.

La Fédération Syndicale Mondiale appelle ses membres, amis, travailleurs du monde, à hisser le drapeau des luttes historiques des peuples et à organiser la grève du pour encore une année, d’une manière digne du jour de la fête de la classe ouvrière mondiale.

Contre les fausses théories des employeurs, des gouvernements et des dirigeants syndicaux corrompus, qui prétendent que les grèves, les revendications, l’action syndicale sont devenues obsolètes, afin qu’ils puissent servir au mieux les intérêts du grand capital.

Avec des mobilisations massives et dynamiques partout, sous les banderoles et les slogans de la FSM, qui expriment l’unité de classe et la solidarité internationaliste. Avec des revendications pour un travail stable à temps plein pour tous, pour augmentation des salaires et des pensions, ainsi que pour des services de santé et d’éducation gratuits et de haute qualité pour les travailleurs et leurs familles. En défense des droits des jeunes et des femmes de la classe ouvrière.

Pour la paix, pour la fin des interventions étrangères dans les affaires intérieures des pays. Pour le droit des peuples de décider eux-mêmes de leur présent et de leur avenir.

Pour la fin du racisme, du fascisme, de la xénophobie, qui sont favorisés par l’exploitation capitaliste. Pour l’unité de tous les travailleurs. Pour la fin des guerres impérialistes, menées pour les intérêts d’une minorité qui exploite le travail des ouvriers et baigne les peuples dans le sang.

Pour la fin de l’exploitation capitaliste, pour une société avec justice et égalité réelles, où les richesses appartiendront à ceux qui les produisent, aux travailleurs, qui sont la force motrice de tout le progrès et de toutes les réussites de l’humanité.

Depuis le premier moment de sa fondation et pendant les 74 ans de son parcours et son action, la FSM a été fermement aux côtés des travailleurs du monde entier.  À l’occasion du 1er mai 2019 elle exprime une fois de plus sa solidarité avec les peuples du Venezuela, de Cuba , de Palestine, de Syrie, du Yémen, de Libye.

Nous continuons stablement nos luttes afin de les renforcer par de nouvelles initiatives, activités et mobilisations! Avec internationalisme et solidarité.

Continuons nos efforts pour le renforcement des syndicats militants avec de nombreux nouveaux membres, des jeunes et des femmes, avec le renforcement des caractéristiques de classe et de l’unité de classe de tous les travailleurs.

En révélant le sale rôle des bureaucrates réformistes et corrompus, qui transforment les syndicats en serviteurs de la bourgeoisie.

Nous participons activement à la grève du 1er Mai 2019!

Vive la Journée Internationale des Travailleurs!

Les richesses appartiennent à ceux qui les produisent!

2 Commentaires de lecteur “#FSM #1ermai : Les richesses appartiennent à ceux qui les produisent !