Entretien exclusif avec Milton Pinheiro dirigeant du PCB (Parti Communiste Brésilien)

Initiative Communiste journal du a pu obtenir un entretien exclusif avec dirigeant du ( Brésilien)

Initiative Communiste : Comment juges-tu l’évolution de la situation au  : politique gouvernementale, offensive des forces de droite, attitude des USA, ripostes populaires ?

Milton Pinheiro PCBMilton Pinheiro :Le gouvernement de coalition du Parti des Travailleurs (PT) durant ces 12 dernières années, a été marqué par une action politique que nous pouvons caractériser par ces deux traits : la gestion du capitalisme – qui a connu une augmentation des plus-values financières – et, d’autre part, une pratique agressive d’asservissement des mouvements populaires et des travailleurs.

En plus de ces deux caractéristiques, nous pouvons voir que Lula et Dilma Rousseff ont pris un virage à droite, se plaçant comme des gestionnaires / médiateurs de la crise du capital, avec suppression radicale du droit social et du droit du travail, et cela a donné une image embarrassante du joug exercé par le pouvoir économique sur la politique.
Une autre caractéristique du gouvernement bourgeois-PT a été d’essayer de résoudre les problèmes sociaux par le biais de la cooptation et de l’assistanat.

La situation politique du Brésil a été marquée par l’accélération de la conjoncture. Les forces réactionnaires, y compris une partie de la base politique du gouvernement Rousseff, se sont mises en mouvement pour destituer la présidente. Cependant, les changements de politique qui semblaient aller dans cette direction ont subi des revers avec la décision de la Cour suprême fédérale (STF) d’établir des règles, mettant fin au processus, et donc en faveur du gouvernement.

Au Brésil, il existe un rapport des forces qui place le jeu politique en impasse immédiate: les forces politiques de droite, y compris de caractère fasciste, ne peuvent pas obtenir un soutien important au Parlement, bien qu’elles aient eu une grande répercussion dans les manifestations de rue partout dans le Brésil (mais diminuant chaque jour).

Le PSDB, ancien parti du président Fernando Henrique Cardoso et du candidat défait, Aécio Neves, ayant une grande capacité de coordination des forces de droite au Parlement, ne peut pas assurer une plus grande présence de manifestations dans les rues à travers le pays.

 Initiative Communiste : Comment le PCB intervient-il pour politiser les résistances et pour porter l’alternative révolutionnaire?

PCB brésil parti communisteMilton Pinheiro : Nous pouvons dire que, jusqu’à présent, la présidente Dilma a eu le soutien des États-Unis, à travers certaines déclarations de Barak Obama. Toutefois, sa politique étrangère maintient un certain degré d’autonomie vis-à-vis de la politique étrangère des États-Unis.

Le rapport des forces n’est pas en faveur des secteurs populaires, des travailleurs et de la Gauche communiste au Brésil. Cependant, il existe des secteurs opposés aux réformes qui ont permis d’occuper les rues, les usines, les écoles et les universités. C’est le fruit du militantisme du PCB, des secteurs ACFTU, CSP-Conlutas, du PSOL et de segments indépendants qui travaillent dans le mouvement syndical. Bien que ce ne soit pas encore un mouvement de masse, il s’agit là d’organisations qui ne sont pas cooptées par le gouvernement et qui maintiennent leur autonomie politique et de classe.

Héritier des meilleures traditions populaires de lutte des travailleurs et culturelles – de par sa reconstruction révolutionnaire – le Parti communiste brésilien –, a été organisé sur la base des mouvements populaires, des travailleurs, des jeunes et du mouvement des femmes, afin d’organiser une résistance, de consolider des espaces de pouvoir populaire, et de conduire la lutte pour une perspective socialiste.

Nous ne croyons pas à la plate-forme réformiste qui organise ses luttes en vue du processus électoral, même si l’on considère la participation au processus électoral comme importante, en tant que moment de la dénonciation du capitalisme. Les thèses du rapport de PCB établissent que le caractère de la révolution brésilienne est socialiste. Donc nos tactiques de luttes sont subordonnées à cette stratégie.

Le PCB a  lutté pour  la formation d’un front anti-capitaliste et anti-impérialiste comme outil les travailleurs, dans la perspective du pouvoir populaire et de la révolution socialiste.

traduction JMP pour Initiative Communiste