Die Linke Sahra Wagenknecht réclame la dissolution de l’euro

Sahra Wagenknecht die linkeAllemagne: l’opposition à l’UE grandit dans Die
Linke

Il n’y a pas qu’en France que les lignes bougent. Et de plus en plus de voix, de plus en plus forte s’exprime au sein de Die Linke pour sortir de l’UE. Voici la traduction par nos soins d’un article de Der Spiegel.

Juste avant le congrès du parti Die Linke, La vice présidente de Die
Linke Sahra Wagenknecht fait une annonce avec une proposition
radicale: la monnaie commune doit être dissoute – “L’euro divise
l’Europe”. Même dans son propre parti , elle va être confronté à des
critiques fortes.

Sarah Wagenknecht vient de se prononcer pour une dissolution de l’euro:
“De la manière dont il a été introduit, l’euro ne fonctionne pas” a
dit la vice-présidente de Die Linke dans le magazine Die Zeit. On
pourrait envisager selon elle “un nouveau système monétaire avec des
taux de change stable et le contrôle des flux de capitaux”

Wagenknecht critiquait l’union européenne de manière violente:
“Celle-ci sert avant tous les intérêts des grandes entreprises et des banques”.
“Le parti Die Linke s’oppose à une intégration qui dminue le niveau de
vie de la majorité des européens.” “Des pays entiers deviennent
baillonés et s’effondrent socialement”

“Les politiciens qui défendent cela ne devraient pas se nommer les
amis de l’Europe”
a dit la politicienne de gauche qui fut députée européenne de 2004 à 2009.
Wagenknecht rejeta ainsi le reproche selon lequel son parti
deviendrait de plus en plus nationaliste. Le Parti Die Linke est à
8″dans les sondages pour les européennes en ce moment.

Le Parti Die Linke adoucit son programme avant les élections européennes

Elle n’avait pas pu s’affirmer au sein de son parti, au sujet d’une
formulation controversée dans son propre parti. Dans le préambule il
était écrit:
“L’UE est une puissance néolibérale, militariste et largement antidémocratique”

Ce choix de mots avait pu être obtenu par l’aile gauche de Die Linke
autour de Wagenknecht par une courte majorité. Alors le chef de
fraction Gregor Gysi se distancia par une prise de position publique
de même que la codirigeante Katja Kipping et le chef de parti Bernd
Riexinger s’opposèrent à la formulation. La formulation fut donc
retirée du programme. Jusqu’à la fin de la semaine, une solution doit
être trouvée au sujet du prochain préambule.

“Les soldats allemands n’ont rien à faire à l’étranger”

La relation entre Wagenknecht et Gysi est notoirement tendue. Dans un
entretien Wagenknecht refusa un débat concernant une éventuelle
ouverture du Parti Die Linke aux interventions humanitaires. Ce débat
avait été initié par Gysi. “Ce sont seulement des individus qui
discutent cela” dit elle. “Les soldats allemands n’ont rien à faire à
l’étranger”

Selon elle,les pays européens livrent des armes et provoquent des
guerres civiles. C’est alors qu’arrivent les pyromanes qui prétendent
éteindre l’incendie. C’est hypocrite”

http://www.spiegel.de/politik/deutschland/wagenknecht-fordert-die-aufloesung-des-euro-a-953235.html