CUBA OU L’INTELLIGENCE POLITIQUE – Réponses à un président des États-Unis (Livre format PDF)

Avec le soutien de nos amis du site internet d’information Le Grand Soir, publie un nouveau libre où l’intelligence en politique. voici la présentation du livre par son auteur, reprise de legrandsoir.info

365 JOURS APRÈS

Aujourd’hui 22 mars 2017, voilà un an jour pour jour que Barack Obama entrait de son pas caractéristique sur la scène du Grand Théâtre de La Havane pour une première : un président étasunien s’adressant en direct et en personne au peuple cubain. Trois cent soixante-cinq jours après, que reste-t-il de ce qui était le clou de sa visite de deux jours et demi à La Havane ? Pas grand-chose, je le crains… Les événements se déroulent maintenant si vite et tant de choses se sont passées depuis – et diablement plus importantes – que plus personne ne s’en souvient. Entre la Révolution cubaine et Washington, rien n’a guère changé pour l’essentiel, le rétablissement des relations diplomatiques ne s’étant traduit que par des retouches de maquillage, par un ravalement de façade, le contentieux essentiel, le problème de fond – autrement dit, celui qui découle de la volonté de la Maison-Blanche de se débarrasser de ce qu’elle a en sainte horreur : une Révolution, à plus forte quand celle-ci campe à ses portes et que, par-dessus le marché, elle s’entête à parler de socialisme – n’ayant pas été modifié d’un iota…

Ironie de l’histoire, le premier président noir, un personnage atypique donc, a été remplacé par un suprématiste blanc, qui incarne les États-Unis profonds, et le pire de ce pays ! Pour l’instant, hormis des allusions très peu originales aux « droits de l’homme » et à sa volonté d’obtenir des « concessions », ce qui ne l’est pas non plus, le sinistre imbécile qui parade à la Maison-Blanche a d’autres chats à fouetter que la Révolution cubaine – même s’il rêve assurément de le faire au propre et au figuré – et n’a encore rien tenté ni pour ni contre.

J’aurais voulu que ce livre voie le jour plus tôt (je l’avais bouclé fin juillet dernier), mais le sort et les éditeurs en ont voulu autrement. Je remercie Le Grand Soir de le porter sur les fonts baptismaux, même si c’est avec un peu de retard. J’espère en tout cas que son texte passera sans trop de mal l’épreuve des rides et que le lecteur y trouvera chaussure à son pied et provende à son esprit, puisque je me suis efforcé d’aller au-delà de l’épiphénomène Obama pour offrir une certaine substantifique moelle au sujet de la Révolution cubaine. Le lecteur dira si j’y ai réussi.

Jacques-François Bonaldi
Mardi 22 mars 2017

Publié initialement sur legrandsoir.info

Pour contact avec l’auteur :
jadorise [chez] gmail.com ou jacques.bonaldi [chez] esti.cu

LIVRE TELECHARGEABLE PAR LE LIEN CI-DESSOUS :

https://www.legrandsoir.info/IMG/pdf/cuba_ou_l_intelligence_politique.pdf