Intervention de Fernando FERRAZ du PCPE (ESPAGNE)

CONFÉRENCE SUR LES QUESTIONS INTERNATIONALES 4 ET 5 MAI 2013

PCPE EspagneCamarades,

Mes premiers mots seront pour remercier le Pôle de Renaissance en France de son invitation à cette Rencontre. Pour vous transmettre le bonjour du Comité Central du Parti Communiste des Peuples d’ et pour vous manifester ma satisfaction personnelle d’être ici aujourd’hui, en participant avec vous à cette rencontre internationaliste contre l’Union Européenne.

Actuellement, il y a des gens qui tiennent à identifier l’Europe et l’UE. Nous, nous refusons cette identification. Nous faisons une distinction entre l’Europe et l’Union Européenne. D’après nous, l’Europe est une enceinte géographique qui intègre diverses nations et diverses façons d’être nationales. L’UE n’est que l’unité européenne qui dérive des intérêts du capital monopoliste et elle est protégée par l’. Cette unité qui, en vertu de l’euro, divise de plus en plus les pays européens du nord et du sud.

Pour l’Espagne, l’appartenance à cette unité européenne a comporté le démantèlement de l’industrie lourde, de l’agriculture extensive, de l’industrie minière du charbon, la transformation de l’Espagne en un pays essentiellement de services, la perte du contrôle – de la part du gouvernement- sur le budget de l’État et le fait d’imposer des politiques économiques qui ne conduisent qu’à l’accroissement du chômage, à la baisse des salaires et de la demande de consommation des travailleurs.

En Espagne, il y a des gens qui nourrissent l’illusion d’une possible UE démocratique au service des peuples et des travailleurs. Nous pensons que ces illusions n’ont pas le moindre fondement. L’UE est telle qu’elle est et dans son évolution, elle ne cessera pas d’être telle qu’elle est. En conséquence, les communistes espagnols du , qui avons manifesté notre refus de l’incorporation de l’Espagne dans cette unité européenne même avant que ne se produise cette incorporation, nous continuons à plaider pour la sortie de l’Espagne de cette unité européenne au service du capital monopoliste.

Pour le PCPE sa lutte pour la sortie de l’Espagne de l’UE est une partie substantielle de sa lutte pour le socialisme. Nous ne concevons une Espagne socialiste ni dans la UE ni dans l’OTAN. Pour le PCPE la possibilité du socialisme en Espagne est en dehors de ces institutions, pas dedans.

Pour ma part, je n’ai rien d’autre à vous dire, uniquement vous manifester l’engagement du Parti Communiste des Peuples d’Espagne pour continuer à avancer dans la coopération entre partis et organisations communistes révolutionnaires des pays européens. Nous croyons que cela est très important. Et nous sommes fermement convaincus qu’en ce moment cela ne peut se produire que grâce à une succession continuelle de faits et d’actions coordonnées à l’échelle européenne qui impliquent de plus en plus d’autres partis communistes. Plus nous réaliserons des faits et des actions coordonnées à l’échelle européenne, plus nous avancerons dans la coopération vers le niveau dont on a besoin.

C’est tout. Je vous remercie de votre attention.

_____________________________________________________________________________________

Commentaire de lecteur “Intervention de Fernando FERRAZ du PCPE (ESPAGNE)