Poussée du PTB+ en Wallonie et à Bruxelles et progrès important en Flandre

Aux élections parlementaires de 2007, le PTB avait obtenu, pour le Sénat, 0,82% des voix, soit 54 807 voix.
Aux élections parlementaires du 13 juin 2010, le PTB a obtenu, pour le Sénat 1,62% des voix, soit 105 065 voix. Pour la Chambre des Représentants, en 2010, le PTB a obtenu 1,55% des voix, soit 101.088 voix.  » Nous nous réjouissons de la poussée du PTB+, partout à Bruxelles et en Wallonie » a déclaré Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB+.  » Le PTB+ progresse aussi en Flandre, et particulièrement à Anvers, malgré le score monstre de la N-VA.  » Le PTB+ obtient notamment 4,2% des voix dans le canton de Liège, 4,1% à Anvers et 2% en région bruxelloise.

 » Nous remercions tous les électeurs qui nous ont accordé leur confiance. Au vu des premiers résultats, nous triplerions nos voix en Wallonie et à Bruxelles par rapport à 2007 et augmenterions de 50% en Flandre  » ajoute le porte-parole du parti de gauche.  » Il y a eu une expression d’un vote contestataire et de gauche, face aux quatre grands partis francophones. Avec ce résultat, nous allons continuer à jouer notre rôle de moustique et être très vigilants face aux plans d’austérité qui s’annoncent et à la crise politique à laquelle le pays risque de faire face. « 

 » Le signal du vote pour le PTB+ dans la ville d’Anvers et en Flandre est d’autant plus à souligner vu le contexte de droitisation et de nationalisme  » précise Peter Mertens, président du PTB+.  » Evidemment les résultats de la N-VA sont inquiétants. Le risque que le pays soit plongé dans une profonde crise durant des mois est d’autant plus dangereux dans le contexte d’une crise économique sans précédent. L’histoire a montré à quoi ce cocktail de crise et de nationalisme pouvait mener. Avec notre parti, nous voulons y résister. Nous voulons jeter des ponts entre les deux communautés avec notre parti national et bilingue. « 

Raoul Hedebouw, tête de liste à la chambre en province de Liège est revenu sur les résultats du PTB+ dans la province, qui dépasse les 3%.  » Avec notre résultat au niveau provincial, un élu aux prochaines échéances nationales et régionales n’est pas exclu. Et avec 4,2% sur le canton de Liège, nous pourrions entrer au conseil communal en 2012 avec notre premier élu.  » Et à Anvers aussi, Peter Mertens pourrait avec le score de 4,1% devenir le premier conseiller communal PTB+ en 2012 dans la plus grande ville de Flandre.

Le PRCF a envoyé un message de félicitations au PTB pour ces succès importants consécutifs à la magnifique campagne menée par nos camarades belges. Toutefois le score réalisé par l’extrème droite fascisante en Flandres est préoccupant car l’éclatement de la Belgique, dans la logique non pas fédératrice mais sécessionniste de l’Europe des régions, menace à terme toutes les nations d’Europe au profit du grand capital qui utilise à la fois le mondialisme capitaliste et le nationalisme xénophobe. Face à cela, le PRCF continue son action sur la base du patriotisme républicain et de l’internationalisme prolétarien.

Les peuples doivent démanteler la construction européenne du capital avant qu’elle n’ait explosé chaque nation en semant la division dans les rangs ouvriers.