SIGNER LE COMMINIQUE SUR LA SUSPENSION DES DIALOGUES DE PAIX ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES FARC-EP

Flag_of_the_FARC-EP.svg« la paix », ce mot tant prononcé par les médias, par le président de la République, par le secrétariat des FARC-EP et que se trouve aussi dans la pensé de tout le peuple colombien, ceux qui ont vécu la réalité de la guerre et la pauvreté de son pays, une nouvelle fois se trouve en danger à cause de la prise de décisions pressées.

Les dialogues de paix réalisés actuellement entre le gouvernement colombien et les FARC-EP (forces armées révolutionnaires de Colombie) sont mis en péril. En conséquence, l’espoir de beaucoup de compatriotes qui voient par un bon chemin la résolution de ce conflit social et armé, qui connaît plus de 50 ans de vie.

Peu importe les moyens, l’objectif est de déstabiliser la table de dialogues qui se trouve à la Havane, le but est d’empêcher le rêve s’y souhaite pour tout un pays : Vivre en une Colombie en paix et avec justice social.

Cette paix avec justice sociale, ne doit pas être construite sur des menaces ni sur la peur ; au contraire : elle doit être le produit d’accords sur un pays plus équitable, plus juste où tous participent, parce que dans la Colombie que nous rêvons, la liberté d’expression sera un droit intrinsèque de la démocratie participative que nous.

La deuxième législature du président Juan Manuel Santos, a été amplement appuyée par beaucoup des secteurs populaires et des multiples positions politiques, sous la consigne de maintenir la table de dialogues de la Havane et établir toutes les voies possibles pour agrandir ces dialogues avec autres mouvements insurgés comme l’ELN (Armée de libération Nationale) et l’EPL (Armée Populaire de Libération).

Depuis différents secteurs populaires colombiens ainsi que de différentes organisations internationales, répétitivement on a précise le besoin absolu d’une cessation bilatéral du feu, ainsi comme on a dénoncé le danger de dialoguer au milieu de la guerre.

Les Colombiens résidents en Europe voyons avec grande préoccupation que la délégation du gouvernement n’a pas était envoyée à l’Havane-Cuba. Ceci est un attentat sérieux contre le processus de dialogue et une injustice en vers presque huit millions de Colombiens qui ont voté et qui se sont investis sérieusement pour la paix en Colombie.

Au milieu des actions militaires de deux côtés des forces belligérants, naît l’excuse pour dynamiter cette clameur de paix : la rétention du général Rubén Alzate, du premier Sargent Jorge Rodriguez et la coordinatrice spéciale de projets de la force Titan de l’armée colombienne, l’avocate Gloria Urrego, dans la zone rurale du Quibdó (Chocó), faite par le front 34 du FARC-EP.

Nous avons continuellement insisté sur une cessation bilatérale au feu, pour que ces dialogues de paix ne se déploient pas au milieu de la guerre et de cette façon les actes « normaux » dues à l’affrontement ne soient pas utilisés comme justification pour les briser, pour les suspendre ou simplement pour les agresser.

Pour cela nous faisons un répétitif et insistant appel au gouvernement, qui s’est obstiné en’est pas freiné les actions militaires.
Nous exigeons :

  1. un cessez-le –feu bilatéral
  2. Poursuivre les dialogues de paix avec les FARC-EP, ainsi qu’initier les dialogues avec l’ELN et l’EPL.
  3. La participation du peuple colombien en ce moment historique avec le raffermissement des constituants pour la paix avec justice social et autres organismes participatifs en démocratie.

On ne peut pas continuer à nous saignants dans une guerre sans fin; on invite à tous les Colombiens et aussi à la communité internationale à se manifester et se solidariser avec la paix du peuple colombien, sous le slogan:

ETAT COLOMBIEN ENNEMIE DE LA PAIX; CESSATION BILATÉRAL DU FEU EN COLOMBIE.

ORGANIZACIONES Y PERSONAS FIRMANTES.
ORGANISATIONS ET PERSONNES SIGNATAIRES.

  1. CubaInformación
  2. Plataforma no mas bases
  3. Asociación de comunicación popular cine de base Elkartean
  4. Marcha Patriótica Francia.
  5. Marcha patriótica Euskal Herria
  6. Asociación Jorge Adolfo Freiter Romero Estudio sobre violencia política en América latina y especialidad universidades publicas
  7. Asociación Simón Bolivar Francia
  8. Constituyente de exiliad@s perseguidos por el Estado
  9. Agenda por la paz de Colombia-Bakearen Aldeko Agenda Kolonbian
  10. Emigrados sin fronteras
  11. Euskadi-Cuba
  12. Radio Café Stereo
  13. Asociación Jaime pardo Leal
  14. AHAZTUAK 1936-1977
  15. Marcha Patriótica Suiza
  16. Colectivo Crhysalide Suiza
  17. Presencia Latinoamericana Suiza
  18. Asociación nacional Nuova Colombia Italia
  19. Guadalupanos Ecuador
  20. Hermandad y Solidaridad con los Pueblos Ecuador
  21. Universidad Popular del Buen Vivir Ecuador
  22. Universidad popular Ecuador
  23. Luis Renteria Francia
  24. Jessica Garcia Francia
  25. Andrés Geovo Colombia
  26. Gregorio YONG Francia
  27. Mauricio Ortiz Ecuador
  28. Manuela Ernst Ecuador
  29. Soledad Jaramillo Ecuador
  30. Observatorio de DDHH Alfredo Corrrea D’Andreis U.Distrital-Capitulo Europa Suiza
  31. Yeimy Rodriguez Ecuador
  32. José Antonio Gutiérrez Grupo Raíces, Irlanda
  33. Thibaud DEGUILHEM, Universidad de Bordeaux Francia
  34. Ruth Delgado, Universidad Popular Ecuador
  35. edwin morales Ecuador
  36. MIREYA BELTRAN RODRIGUEZ Colombia
  37. Gloria Rubac EEUU
  38. Henry Cooper EEUU
  39. Intal America Latina Ligia Uribe Belgica
  40. Gerald Lebrun Francia
  41. Alirio rodriguez Suiza
  42. Stella Pardo Suiza
  43. Comite Defensa DDHH en Colombia-COMADEHCO España
  44. ON Y VA – Globalizando la solidaridad Suiza
  45. Solidaridad Latina Suiza
  46. Partido Comunista Colombiano-Suiza
  47. Unión Patriótica- Comité Suiza
  48. Partido comunista colombiano en España
  49. Javier Guzman EEUU
  50. Jose Gomez Francia
  51. Sare Antifascista Pais Vasco
  52. ASkapena Pais Vasco
  53. Komite Internazionalistak Pais Vasco
  54. Paulina Macias Francia
  55. Partie Communiste Français-Bretagne
  56. Jeunesse Communiste Français-Bretagne
  57. Jose Ariza Colombia
  58. Céline Meneses Parti de Gauche Francia en América latina Ecuador
  59. veronica henao garcia Colombia
  60. Juan Sebastián Gómez Vega Colombia
  61. Movimiento Guevarista Tierra y Libertadd Ecuador
  62. Abp Ecuador
  63. Voces obreras Ecuador
  64. Federaciòn de Trabajadores Libres de Pichincha FETRALPI Ecuador
  65. Wilfredo Pera Casas Colombia
  66. Marcha Patriótica Alemania
  67. Maria Baresch Francia
  68. Festival pour la Paix en Colombie. Mémoires et Justice Sociale Francia
  69. Ricardo Perea Alemania
  70. Blanca Süssmann Alemania
  71. Luis Alfredo Perea Alemania
  72. Natalia Perea Alemania
  73. Association Aipazcomun Suisse
  74. Ynés Gerardo/Solidaridad Latina
  75. Carolina Bedoya Monsalve
  76. Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)
  77. Jorge Muñoz FernandezCanada
  78. Red Latinoamericana de Zurich-RLZ Suiza
  79. Union Mexicana-Suiza -UMES-Zurich
  80. Andrew Keachie Suiza
  81. Sarah Broad Suiza
  82. FEDERACIÓN REGIONAL DE JOVENES PUNO- PERU