14 Avril 2015, 84e anniversaire de la 2e République espagnole !

constitutionrpubliqueespagnoleAujourd’hui, 14 Avril 2015, JOUR ANNIVERSAIRE DE LA SECONDE RÉPUBLIQUE ESPAGNOLE !

C’est 14 AVRIL 1931 que la Seconde République espagnole est proclamée à la suite des élections municipales Le roi Alfonso XIII abandonne Madrid et part en exil sans avoir abdiqué.

84è anniversaire de la SECONDE RÉPUBLIQUE QUE FRANCO A ASSASSINÉE, avec l’aide d’ et des allemands, de et des , grâce à la trahison du socialiste français et des cartel-14-aANGLAIS qui ont décrété la “NON INTERVENTION” et empêché la livraison des armes achetées à la France par la jeune République espagnole !

En Europe, seule l’URSS apporta son soutien à l’ESPAGNE RÉPUBLICAINE ! Le aussi, plus modestement, aidera la République.

Sans oublier les BRIGADES INTERNATIONALES. L’idée de recruter des volontaires fut suggérée par Maurice THOREZ, selon le témoignage de Giulio Ceretti. Le 18 septembre 1936, se tint, à Moscou, une réunion du secrétariat de l’exécutif de l’Internationale communiste, le Komintern, qui décida « de procéder au recrutement, parmi les ouvriers de tous les pays, de volontaires ayant une expérience militaire, en vue de leur envoi en Espagne ».

A MADRID se tient aujourd’hui une grande manifestation pour l’avènement de la IIIe REPUBLIQUE qui appelle à refuser de payer la dette et à sortir de l’UE.

Dans de nombreuses villes d’Espagne ont lieu également des actions et des manifestations en faveur de la République,

Mani del 14 de abril 2015_madridtraduction de l’affiche :

  • Pour la République
  • Non à la Constitution de 1978
  • Justice et réparation pour les victimes du franquisme
  • Non au paiement de la Dette
  • Sortie de l’Union européenne
  • Droit à l’autodétermination des peuples

 

 

       JUAN CARLOS, le crépuscule d’un roi, reportage de Canal Plus France

Lucía SOCAM chante “REPUBLICANA” en l’honneur des femmes républicaines

 

Communiqué de l’Association des Amis des républicains Espagnols en Région Parisienne

Amis de tous les Républicains espagnols, unissons-nous !

 Nous ne cherchons ni honneurs, ni médailles, ni subventions.

ARE logo_petitNous sommes amis des Républicains espagnols, de ceux qui luttèrent pour la République, que l’on emprisonna pendant des années, qui moururent en prison ou dans des camps de concentration comme celui de Castuera, que l’on fusilla en Galice, au cimetière de l’Est de Madrid, dans ceux de Malaga, de Paterna, de Cuenca, dans les arènes de Badajoz, que l’on assassina sur « la route de la mort » de Malaga ou dans des fossés à travers toute l’Espagne, qui donnèrent leur vie sur tant de champs de bataille où restèrent leurs ossements, en chemin vers la frontière française, de ceux qui moururent ou survécurent dans les camps de concentration du Sud de la France, à Septfonds  ou bien d’autres.

Nous sommes amis des déportés à tous les camps d’extermination du nazisme, nous sommes amis de ceux qui s’exilèrent et dont les enfants ont grandi en Amérique, en Union Soviétique, en France, dans d’autres pays.

Nous sommes amis des guérilleros qui luttèrent aux Glières, en Ariège, à Paris, comme les FFI et Rol-Tanguy ou la MOI, des Espagnols de la Nueve du Général Leclerc qui vint lutter à Alençon depuis l’Afrique pour arriver à Paris le 24 août 1944.

Nous sommes amis de ceux qui retournèrent au Val d’Aran, se trompant ou trompés mais pleins d’illusion et de foi en la République, qui donna le pain et la terre, les livres et la liberté au peuple espagnol.

Nous sommes amis de Marcos Ana, du Commandant Robert, de Gerda Taro, de César Covo. Tous les Brigadistes Internationaux et Volontaires en Espagne républicaine sont à jamais nos amis.

Nous ne demandons pas de  médailles aux dignitaires français. Nous ne voulons pas  saluer de rois, ni qu’ils nous saluent, car nous ne reconnaissons aucunement leur légitimité.

Nous exigeons l’annulation de la législation  franquiste, de ses sentences, de sa Loi d’Amnistie, la totale application immédiate de « Loi de Mémoire ». Nous ne voulons que Justice, Vérité et Réparation.

Nous voulons seulement

·         que la France reconnaisse que ses gouvernants de 1936  se sont lourdement trompés en refusant leur appui total à la République espagnole et à ses combattants, que par conséquent on attribue, à Paris, sa capitale, une rue ou place aux Républicains espagnols, à tous sans discrimination aucune.

·          que chaque 14 avril les élus parisiens viennent avec nous fleurir la plaque.

·          que flotte  à la Mairie de Paris le 25 Août le drapeau tricolore, l’authentique drapeau de tous les peuples d’Espagne.

Nous voulons que le futur Président de la République espagnole soit reçu à L’Elysée à Paris,  escorté par les drapeaux tricolores de nos deux pays. Que chaque 8 Mai il soit reçu dans les célébrations officielles de la Libération en France avec le drapeau tricolore afin qu’en France la lutte des Résistants et déportés espagnols soit reconnue officiellement au plus haut niveau.drapeau républicain espagnol

C’est notre rêve tricolore, celui que nous devons ensemble rendre réalité.

Dans cette lutte il faut marcher sur le sentier comme si c’était la plaine, cheminer main dans la main avec Machado, Rafael Alberti, Miguel Hernández, Marcos Ana, Neruda, avec les vieux Républicains espagnols et les maîtresses d’école de la République.

Vive la République !  Vive la Troisième !

Amis des Républicains espagnols, unissez-vous, unissons-nous !

http://www.mesopinions.com/petition/politique/demande-rue-republicains-espagnols/12677

INVITATION

Le 12 avril à 16h30 nous fêterons la République espagnole rue des Républicains espagnols, Bobigny (Metro Pablo Picasso puis tramway jusqu’à Auguste Delaune)

Lectures, chants, fleurs, (bonbons et ballons tricolores au programme pour les enfants).

Le 14 avril à 18h nous la fêterons encore  (et toujours),  place de la République, Paris.

Venez nombreux !

Vive la République,

 ¡ Viva la Tercera !

 Les Amis des Républicains espagnols en région parisienne

2 Commentaires de lecteur “14 Avril 2015, 84e anniversaire de la 2e République espagnole !

  1. Fabien
    14 avril 2015 at 16:04

    Les Brigades Internationales n’ont pas été initiées par THOREZ mais par STALINE et par l’IC. Sur la base de l’Internationalisme particulièrement vivant, à cette époque, dans les syndicats et les partis ouvriers.

    Il ne faut pas oublier non plus l’aide apportée par le Mexique même si elle fut plus modeste que celle de l’URSS.

  2. - -
    15 avril 2015 at 00:50

    Quelques modifications et précisions avec le lien vers la source, suite à vos remarques. Cordialement.