Dimanche 19 août 2018, un hommage était organisé au monument de la Cascade du Bois de Boulogne pour rappeler l’assassinat de 35 jeunes par les Allemands, il y a 74 ans.

Le 16 août 1944, trente cinq jeunes gens âgés de 18 à 22 ans furent fusillés derrière l’étang du Réservoir après être tombés dans un traquenard qui aboutit à leur arrestation. Membres des Forces Françaises de l’Intérieur, Francs-Tireurs et Partisans de la ville de Chelles, membres de l’Organisation Civile et Militaire de la Jeunesse, Jeunes Chrétiens Combattants et membres du réseau Turma Vengeance, ils appartenaient à cinq organisations différentes. Mais tous voulaient participer à la libération de Paris (25-26 août) et acceptèrent une mission de transport d’armes proposée par un soi-disant agent de l’Intelligence Service. C’est sans armes qu’ils se rassemblèrent à un rendez-vous place des Ternes.

À peine rassemblés, ils furent encerclés par la Gestapo puis conduits au siège de celle-ci où ils furent gardés et interrogés jusque vers 22 heures, avant d’être emmenés à la Cascade et fusillés.

Tous les ans, ce tragique événement est commémoré sur les lieux du drame où les vieux chênes « conservent en leur cœur les balles qui tuèrent ces adolescents ».

 

Source : http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/la-cascade-du-bois-de-boulogne

Le Pôle de Renaissance Communiste en France était représenté à la cérémonie par deux jeunes et un membre du Secrétariat politique et une gerbe a été déposée au pied du monument dédié au souvenir de ces 35 jeunes fusillés qui voulaient participer à la libération de Paris.