Hollande fait du Sarkozy, Fascisation des droites : Résistance #loitravail #JeSoutiensLaGreve #raffineries

hollande sarkozy le pen UE UMPEN, El Khomri, Sapin, Cambadelis et tous les petits marquis du se déchaînent et retrouvent le vocabulaire versaillais et insultant contre les travailleurs en lutte.

Quand à la droite, les Lemaire, Sarkozy et autre Fillon éructent réclamant plus de répression contre la CGT et les  travailleurs qui défendent leur avenir et celui de leurs enfants contre la loi scélérate  El Khomri….
La seule défense pour le mouvement ouvrier et populaire c’est l’ élargissement du front, c’est l’approfondissement des grèves et occupations, c’est la convergence des luttes.  Oui il faut bloquer les profits des casseurs du pays et de la République du MEDEF et du pouvoir.

Ils envoient leurs chiens de garde casqués ou médiatiques casser les piquets ou les calomnier.

Ripostons par une grève toujours plus forte et massive. Par des manifs plus puissantes. Sans oublier de mettre en cause les donneurs d’ordre : l’Union Européenne du grand capital.
A ces conditions, par delà la lutte, la victoire nous attend.

Toute les raffineries sont en grève :

fos violences policières CGTLe gouvernement a envoyé la troupe attaquer sans sommation les travailleurs en grève rassemblés devant le dépôt de Fos sur mer. Plusieurs centaines de gardes mobiles et un hélicoptère. Olivier Mateu de l’UD CGT 13 raconte :

“Sans sommation, ils ont tiré au flash-ball, gazé et arrosé tout le monde avec une sorte de blindé” “Ils ont dégagé les deux piquets que nous tenions”””Depuis on est nassé et empêché de sortir. Ils ont gazé jusque dans l’union locale.”Ce coup de force va “faire rentrer d’autres professions dans le mouvement. C’est la seule chose qu’il va gagner. Nous on va continuer”

En réaction l’assemblée générale de la raffinerie de Gravenchon, l’une des plus grosses de France, a voté ce matin à 6h la grève et l’arrêt de la production.

C’est maintenant, tous ensemble et solidaire autour des actions de blocage des secteurs stratégiques. Transports, pétro chimie, routes, zones industrielles, zones commerciales … le MEDEF et son gouvernement frappe les travailleurs, leur font les poches, la seule solution pour gagner et défendre les droits des travailleurs, c’est de bloquer le profit, d’arrêter la production.

Macron réclame la baisse des salaires – Hollande et Valls agissent comme Sarkozy et parlent comme le FN

Le seul argument du gouvernement contre les travailleurs, contre les 75% de français qui sont opposés à la : la force. Et un discours martial dangereux dans une escalade rhétorique fascisante avec Sarkozy.

sarko le pen fn, LR UMPEN, brun bonnetQuand Phillipot et le FN déclarent  “S’il y a des risques de pénurie, il ne faut pas laisser la situation perdurer” et “La prise en otage des raffineries est scandaleuse à l’égard des Français qui doivent aller travailler”, El Khomeri parle comme le FN “le droit de manifester est important, il n’est pas le droit de bloquer l’économie ni de prendre en otage les Français” tandis que Valls éructe de façon indécente contre de soit disant prise d’otage quand il parle du droit de grève, tout comme François Hollande. Et on pourrait aisaiment confonfre le tweet de Marion Maréchal le Pen avec celui de Manuel Valls :

“Face aux casseurs comme à la qui prend en otage les Français, la seule réponse de l’État doit être la fermeté.

Chaque travailleur pourra constater que Philippot du FN soutien le gouvernement en déclarant “Valls a raison” contre les travailleurs. Contre la majorité de français qui soutiennent les blocages des dépôts de carburant.

Comment ne pas voir l’indécence absolu, surtout dans le contexte actuel, de cette campagne menée de façon commune par le PS, le FN et et l’ensemble des chiens de garde de l’appareil de propagande capitaliste pour attaquer le droit de grève, le droit de manifestation, la démocratie, en assimilant mouvement social et terrorisme, rassemblement de salariés en grève et prise d’otage.

Comme le fait remarquer la CGT, Hollande utilise pour tenter de casser la grève exactement les même méthodes que Sarkozy en 2010 contre le mouvement de résistance à l’euro destruction des retraites.Des méthodes violentes, antidémocratiques et illégales, fascisante. Philippe Martinez le secrétaire générale de la CGT a réagi aux menaces de Valls et Hollande. Au passage en force de Valls UE MEDEF, il oppose la mobilisation démocratique des travailleurs :

“c’est illégal de débloquer les raffineries. M. Sarkozy a essayé en 2010. Il a été condamné par l’OIT pour non respect du droit de grève” – P Martinez  rappelant que “les grèves se votent à la majorité des salariés dans les raffineries avec des scores sans appel”

pendant ce temps, Emmanuel Macron – l’ex banquier d’affaire de la banque Rotschild – en rajoute dans la provocation et la servitude zélée de la commission européenne : dans le très patronal journal les Echos Macron réclame la baisse des salaires. la baisse des salaires c’est bien le but réel et la conséquence réelle de la Loi Travail, de la casse du code du travail.

“Sur la fonction production, nous avons rattrapé une bonne partie de notre retard compétitivité-coût des années 2000 via le pacte de responsabilité, le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et (grâce à) la fin de la modération (salariale) allemande depuis 2013. Mais il faut tenir et maintenir l’impact de cette dévaluation fiscale. Et la clef, c’est la modération salariale” E Macron dans les Echos

Mais la baisse des salaires uniquement pour les travailleurs, pour la classe ouvrière. Car il s’oppose à la limitation des rémunérations scandaleuses des patrons français. Macron est comme le PS : Ni de Gauche, ni  de Gauche !

“Évitons la réponse réflexe consistant à dire : Il y a un problème, faisons une loi. Il est hypocrite de déclarer : Limitons la rémunération des dirigeants à 100 fois le smic, alors que suivant la Constitution la loi ne peut pas limiter la rémunération des patrons avec un plafond fixe »

Toujours dans les Echos, le ministre banquier tombe le masque. Quand le journal lui demande si la modération salariale cela veut dire aller plus loin que la , qui se limite essentiellement au temps de travail ?, Macron répond :

Oui. Il faudra élargir le champ de la négociation collective au niveau de l’entreprise à d’autres domaines .

Ben tiens ! comme cela les choses sont claires : la loi travail pour supprimer par la force les droits des travailleurs, et pas de loi pour encadrer les rémunérations des patrons du CAC40. C’est Marie Antoinette déclarant, “si vous n’avez plus de pain, mangez donc de la brioche !”

Elu pour mettre fin à la politique de Sarkozy, Hollande conduit exactement la même politique. Une politique décidée à Bruxelles et dictée par les banques, les multinationales, une politique d’exploitation des travailleurs et au service uniquement de la finance, de l’oligarchie capitaliste. Hollande et Sarkozy mènent la lutte des classes. Pour la classe capitaliste et contre la classe des travailleurs.

loi travail on bloque toutDe fait, Sarkozy, Hollande, Le PEN ne sont que trois visages d’une même politique, celle de l’exploitation des travailleurs et de la dictature du Capital. Non les travailleurs ne se laisseront pas faire. La violences et les méthodes totalitaires du gouvernement Valls, de ses alliés de la droite, de ses soutiens du FN, de ses maitres du MEDEF et de l’UE ne passeront pas.

Tous ensemble, Grève générale !

Tous ensemble, on bloque tout !

 

Commentaire de lecteur “Hollande fait du Sarkozy, Fascisation des droites : Résistance #loitravail #JeSoutiensLaGreve #raffineries

  1. Le.Ché
    30 mai 2016 at 12:51

    Tout à fait d’accord avec le titre, Hollande fait du Sarkozy et surtout est à fond pour une mondialisation capitaliste, Ha!, ils sont beaux les socialos ce n’est pas moi qui vais voter eux, j’ai déjà donné.