Ukraine que font les Etats-Unis et l’UE? [combattons le bourrage de crane]

 

nazis-ukraineUkraine : que font les Etats-Unis et l’UE? que veulent ils vraiment, au-delà de la guerre médiatique qu’ils mènent pour justifier la guerre qu’ils mènent contre le peuple ukrainien et qu’ils préparent contre la Russie, chaque citoyen devrait examiner ce qu’est la réalité de la politique de l’empire euro-atlantique (UE et USA et leur coalition militaire l’OTAN).

la situation : Une junte fasciste d’oligarques installée à Kiev par l’UE et les USA, la guerre et le pillage du pays

En Ukraine la répression par l’armée des contestataires de l’est de l’Ukraine se fait de plus en plus violente. Bombardements intenses à l’arme lourde et par avions visant notamment les populations civiles.Selon certaines sources, des missiles de croisières sol-sol auraient même été utilisés ces jours derniers par la junte fasciste de Kiev.

Cette opération punitive vise à mater toute contestation d’un pouvoir illégitime né d’un coup d’état appuyé par les USA et l’UE, toute résistance antifasciste et populaire à ce pouvoir d’oligarques pro-UE et de fascistes revendiqués. Elle s’effectue de concert avec l’interdiction des partis politiques contestataires, à l’image de l’interdiction en cours du parti communiste d’Ukraine (KPU) et la répression sanglante de ses militants, de ceux qui pourraient s’opposer à la mise en coupe réglée du pays au profits des capitalistes de l’UE et des USA : austérité, augmentation d’impots, et privatisations sauvages sont au programme, tel que dicté par les chicago boys du FMI.

L’armée ukrainienne accusée de crimes de guerre ! Washington et Bruxelles appuient l’armée de Kiev et louent “sa retenue”

ukraine à vendreCette guerre contre le peuple ukrainien a déjà provoqué la mort de plus d’un milliers de civil, des milliers de blessés, des centaines de milliers de réfugiés. Ces victimes là sont ignorés par les médias occidentaux, dont on se souvient de la mobilisation pour défendre les milices fascistes d’euro-maidan. Pour conduire cette guerre sale, l’armée ukrainienne officiellement “conseillée” par plusieurs centaines de militaires américains d’ores et déjà présents sur le front des combats n’hésite pas à recourir au pires violences. L’ONG Human Right Watch a d’ores et déjà accusé de crimes de guerres l’armée ukrainienne. Information bien sûr totalement censurée par les médias occidentaux.

Pendant ce temps, le parlement de l’UE vient de voter une résolution soutenant l’offensive militaire en cours, et les USA, directement partie prenante de l’affrontement, ose louer la “retenue de l’armée ukrainienne”  ! Rien d’étonnant de la part d’un impérialisme ayant mis en place les pires dictatures en Amérique Latine et en Asie.

MH17 : a qui profite le crime? la guerre médiatique occidentale contre la Russie.

Pendant ce temps, une intense campagne médiatique est menée autour du crash du vol MH17 afin d’accuser la Russie, sans aucune preuves et avant toute enquête sérieuse, afin de justifier auprès des opinions publiques occidentales de lancer une guerre économique contre la Russie – qui ne profitera qu’aux seuls Etats Unis – et de pousser à la confrontation et à une escalade menaçant gravement la paix mondiale : les dirigeants de l’empire Euro-Atlantique jouent avec le feu de la guerre mondiale.

Une fois de plus, il faut constater que l’Union Européenne c’est la guerre ! pour la paix, il faut briser les chaines de l’UE, sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, sortir du capitalisme.

La réalité de ce qui se passe en Ukraine est totalement occultée, invisible pour ceux de nos concitoyens qui ne se contenteraient que d’écouter les “informations” des médias tenus par l’oligarchie capitaliste, c’est à dire le bourrage de crane directement recopié des “éléments de langages” fournis par le département d’états américains et les chancelleries de l’OTAN. www.initiative-communiste.fr reproduit ci-après le témoignage d’un militant du PRCF de l’effet de ce bourrage de crane.

Ukraine : que veulent les Etats-Unis et l’UE ?

Quelques-uns de mes amis séjournaient en Ukraine pendant le premier trimestre de cette année ; ils me témoignaient de l’immense désarroi dans lequel était plongée la population de ce pays : ce désarroi se manifestait de deux manières : d’une part les églises de tous les cultes regorgeaient de monde, et d’autre part, tous, semblait-il, devant la corruption dès longtemps avérée des politiciens qui s’agitent en Ukraine plaçaient tous leurs espoirs dans les Etats-unis d’Amérique et dans l’Union européenne.

Ukraine : Le "premier ministre" Arseni Iatseniouk en train de faire le salut nazi a droite Vitali Klitschko chef du parti national-libéral Oudar et à gauche Oleg Tiagnybok, leader du parti national-fasciste Svoboda

Ukraine : Le “premier ministre” Arseni Iatseniouk en train de faire le salut nazi a droite Vitali Klitschko chef du parti national-libéral Oudar et à gauche Oleg Tiagnybok, leader du parti national-fasciste Svoboda

Hier, l’une de ces amies m’a rappelé ce témoignage, en me disant qu'”il aurait mieux valu que l’Union européenne et les Etats-unis d’Amérique interviennent plus tôt en Ukraine”, c’est-à-dire avant que le gouvernement nazi y prenne le pouvoir, parce que les politiciens ukrainiens sont tous considérés par les habitants de l’Ukraine comme des incapables corrompus.

Cette amie me montre en tenant ces propos qu’elle se trompe sur les intentions politiques de l’Union européenne et des Etats-unis d’Amérique : le putch de Maïdan ( presque cent morts ), le gouvernement que ce putch a installé à Kiev, puis le processus qui a conduit à l’élection du nouveau président de l’Ukraine, la personnalité de ce nouveau président et ses actes à la présidence de l’Ukraine sont la réalité de l’intervention de l’Union européenne et des Etats-unis d’Amérique.

Le gouvernement qui siège actuellement à Kiev : ses principaux ministres sont membres du parti « Svoboda » et du parti « Pravy Sektor ».

emblème de svoboda

emblème de Svoboda le Wolfsangel

Le parti « Svoboda » a usurpé ce nom : c’est en effet le mot qui signifie « liberté » ; mais ses membres et surtout ses dirigeants ne sont pas des militants de la liberté : ce sont des partisans de la tradition de Stépan Bandéra, qui fut pendant la seconde guerre mondiale un fidèle allié d’Adolf Hitler et un grand massacreur d’Ukrainiens communistes et juifs. [ndlr : son ancien nom, plus clair est : parti national socialiste d’ukraine, nazi donc, son symbole étant le Wolfsangel – rune du loup – des unités nazies werwolf]

Le parti « Pravy Sektor » : son nom signifie « secteur de droite » : ses membres ne sont pas des nostalgiques, mais des continuateurs du parti national-socialiste d’Adolf Hitler et de sa milice armée malheureusement bien connue en France, les SS.

Quelques jours après que ce gouvernement eut pris le pouvoir, l’élection du président de l’Ukraine a porté au pouvoir Monsieur Porochenko, mais sans prouver que les Ukrainiens portaient une estime particulière à cet oligarque : ce Monsieur a été élu simplement parce qu’il avait reçu l’onction des grands-prêtres du capitalisme mondialisé que sont les gouvernement de l’Union européenne et des Etats-unis d’Amérique.

La vérité est que l’Union européenne et les Etats-unis d’Amérique soutiennent depuis son installation et sans réticence ce gouvernement de tueurs racistes ! Le gouvernement qui siège à Kiev incarne la volonté politique de tous les gouvernements fidèles au capitalisme mondialisé, dont le chef de file est le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique.

Nous qui avons besoin de liberté pour simplement vivre, que pouvons-nous espérer maintenant ? Nous devons espérer que les habitants de l’Ukraine, quelle que soit leur langue maternelle et quelle que soit leur religion, ont perdu ou perdent rapidement leurs illusions, et qu’ils voient la possibilité qui leur reste de sortir de ce drame : reconstituer dans toutes les régions d’Ukraine l’union antifasciste grâce à laquelle ils ont si vaillamment combattu l’empire nazi-fasciste de 1 941 à 1 945 !