[la preuve par les chiffres ] L’abstention aux élections européennes un acte politique

Bandeau abstentionD’aucun prétendent que l’abstention n’est que l’expression de citoyens dilettantes et irresponsables peu soucieux d’utiliser un droit de vote conquis de haute lutte ou de participer à la vie politique du pays. L’abstention serait anti-citoyenne, la négation de l’engagement politique. Avant d’aller plus loin, constatons que ce sont les même médiacrates qui n’avaient pas du tout cette analyse au sujet des chiffres de l’abstention lors du récent référendum de Crimée…

Cela n’est pas du tout exact.

Retrouvez ci-après, à travers une analyse très argumentée reposant sur une analyse chiffrée et factuelle de l’abstention aux élections française depuis le début du 20e siècles, à travers deux articles de www.initiative-communiste.fr
Analyse que les résultats des dernières élections – marquée par une abstention toujours aussi massive – n’ont absolument pas démentie : Vague d’abstention aux élections européennes : du massif rejet de l’UE à la résistance populaire de masse pour la sortie de l’UE par la voie progressiste – communiqué du PRCF [25 mai 2014]

 

Commentaire de lecteur “[la preuve par les chiffres ] L’abstention aux élections européennes un acte politique

  1. guéret
    15 août 2014 at 14:59

    Il faut construire une autre Europe que l’Europe capitaliste de Merkel-Hollande, des spécialistes comme Jacques Sapir et Frédéric Lordon directeur de recherche sur le capitalisme financiarisé au CNRS le disent. Il faut sortir de l’euro et de l’Europe.
    La condition d’en finir avec l’austérité est de relancer la croissance et de nationaliser les entreprises du CAC 40, la priorité sera de reconstruire en grande partie l’industrie française.
    C’est le seul moyen d’en finir avec le chômage et de donner du travail aux jeunes qui se désespèrent dans les banlieues et ailleurs.