Manif du 12 avril : le PRCF y était pour défendre la sortie de l’UE, de l’Euro de l’OTAN et du capitalisme

du 12 avril  – le PRCF y était !

Logo PRCFUne délégation de militants du PRCF, venus de plusieurs régions de France, était présente à la du 12 avril contre l’austérité à Paris.
Ils ont tenu un point fixe durant toute la durée de la manifestation pour intervenir auprès des manifestants :

  • Afin d’expliquer que combattre les politiques austérité cela implique de sortir des institutions supranationnales qui les mettent en œuvre de façon implacable et dont F Hollande et ses gouvernements ne sont que les sous préfets zélés.
  • Afin de promouvoir le boycott militant et l’abstention citoyenne lors de la prochaine élection européenne ; à noter la visite appréciée de nos amis des Clubs Penser la France.

Plusieurs milliers de tracts ont ainsi été distribués pour expliquer que l’Union Européenne et l’Euro ne sont pas réformables et pour appeler à boycotter l’élection européenne. Au contraire, l’UE et l’Euro sont des armes d’austérité massive, d’exploitation totale des travailleurs.
Construites par et pour l’oligarchie capitaliste, les institutions européennes sont totalement verrouillées à sa main.

De la même façon que l’on ne rend pas un crocodile végétarien, on ne rendra pas l’UE « sociale ». C’est pourquoi pour sortir de l’austérité, il faut sortir de l’UE et de l’Euro.

L’accueil de la part des manifestants a été globalement très bon et nos tracts demandés avec beaucoup de sympathie ont été épuisés largement avant la fin du défilé ; nos bonnets phrygiens et les drapeaux du PRCF rouges avec faucille et marteau, ainsi que les drapeaux tricolore frappés du bonnet phrygien également ont marqué les esprits.

Beaucoup de militants,syndicalistes, militants ou sympathisant du PCF et encore plus nombreux dans le cortège PG, ont fait part de leur total accord avec le mot d’ordre de sortie de l’Union Européenne.

Commentaire de lecteur “Manif du 12 avril : le PRCF y était pour défendre la sortie de l’UE, de l’Euro de l’OTAN et du capitalisme