Les partis communistes et ouvriers d’Europe soutiennent la mobilisation des travailleurs en France contre la politique antisociale de Macron et de l’Union Européenne.

Dans une déclaration, le secrétariat de l’Initiative des partis communistes et ouvriers d’Europe () dont fait parti le PRCF appelle à soutenir la mobilisation et les grèves en France :

Le Secrétariat de l’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité internationaliste avec les travailleurs en grève en France, et appelle tous les travailleurs à exprimer leur soutien aux nouvelles grèves organisées les 22 et 24 janvier pour la défense des droits du travail, des acquis sociaux et des retraites, qui sont piétinés par la politique du gouvernement de Macron.

Les travailleurs, en France, par des grèves et des mobilisations diverses, s’affrontent aux mesures anti-travail du gouvernement Macron, aux monopoles et à l’UE, qui repoussent l’âge de la retraite, convertissent les pensions en allocations et transfèrent les cotisations de sécurité sociale en faveur des fonds de pensions et des groupes d’affaires.
L’attaque du gouvernement contre les salaires, les pensions et contre le droit à la sécurité sociale ne concerne pas seulement les travailleurs en France, mais dans tous les pays, parce que le capital, cherchant à augmenter ses profits, favorise la loi de la jungle dans les relations de travail, avec des travailleurs flexibles, bon marché et précaires.
Nous dénonçons la répression brutale et la campagne de calomnies et de diffamation contre la lutte de la classe ouvrière par le gouvernement Macron.

Les manœuvres et le chantage du gouvernement français, laissant intact l’essentiel des mesures réactionnaires qu’il cherche à mettre en œuvre, doivent échouer.

Nous renforçons la solidarité avec la lutte des travailleurs de France et de tous les autres pays, pour une retraite et des droits du travail modernes. Nous appelons les travailleurs européens à renforcer leur mobilisation contre les mesures similaires qui ont été ou vont être prises dans leurs pays, avec la volonté de développer l’expérience des travailleurs français. Les travailleurs sont les producteurs des richesses et ils doivent le revendiquer haut et fort !
Vive la lutte des travailleurs de France !

Statement in solidarity with the struggle of the workers in France

The Secretariat of the European Communist Initiative expresses its internationalist solidarity with the workers’ strikes in France and calls on the workers to express their support for the new strikes organized on 22 and 24 January in defense of labor, social insurance and pension rights, that are being trampled by the policy of the Macron government.

Workers in France, with strikes and diverse mobilizations, clash with the antilabor measures of the Macron government, of business groups and the EU, that raise pensionable ages, convert pensions into allowances and hand social security contributions and insurance fund reserves to gambling and to the business groups.

The government’s attack on wages, pensions, and the right to Social Security itself concerns not only workers in France but in every country. Because the capital, seeking to increase its profitability, promotes the jungle of employment relations, with flexible, cheap and wandering workers without labor and social insurance rights.

We denounce the brutal repression and campaign of slander and defamation of the working class struggle by the Macron government.

The maneuvers and the blackmail by the French government, leavinguntouched the core of the reactionary measures it seeks to implement, must fail.

We strengthen the solidarity with the struggle of French workers, and all countries, for contemporary insurance-pension and labor rights. We call the workers of Europe to strengthen their mobilization against similar measures that have been or are going to be taken in their countries with the same willpower as French workers. The workers are the producers of wealth and they claim it.

Long live the struggle of the workers of France.