L’Union européenne c’est la guerre économique (pour commencer) entre les peuples ! Il faut sortir de cette prison !

Dessin publié sur le site http://sos-crise.over-blog.com

Consternation, colère, honte, provocation !

Dans les rues d’Athènes, de Madrid, dans les usines de Lisbonne, dans celles de Turin, chez nous, en France, les commentaires sont les mêmes.

Comment ont ils osé ?

A l’heure où les travailleurs sentent chaque jour s’appesantir sur eux les plans d’austérité drastiques de l’UE, où le chômage touche 1 Grec sur 4, où il dépasse largement les 3millions « officiels » en France, où les plans de licenciement se succèdent à une cadence infernale, où la misère se répand et où la courbe de l’espérance de vie s’inverse en Allemagne, c’est à ce moment que le jury du Nobel de la paix choisit pour désigner l’UE comme lauréate du prix !

Devons-nous relever que plusieurs pays de l’UE ont mené ou mènent des guerres, en Yougoslavie, en Libye, en Afghanistan, en Côte d’Ivoire et menacent d’entrer en guerre contre la Syrie ou l’Iran ? Devons-nous remarquer que dans plusieurs pays – Belgique, Espagne – la crise de l’euro provoque d’intenses tensions entre les composantes de la population ?

Mais il faut dire que le prix Nobel a déjà été donné à Obama, président de la puissance impérialiste la plus belliciste, la plus agressive, la plus guerrière du monde, et au bourreau des peuples chilien et vietnamien, Henry Kissinger !

Négation de la démocratie, destruction des souverainetés nationales et populaires, austérité, chômage et misère pour les peuples, ce nouvel impérialisme européen mérite au moins le prix Nobel de la paix.

Proposons au jury suédois qu’Adolf Hitler obtienne, à titre posthume, le prix Nobel de la paix et ainsi l’ignominie sera totale !

A BAS L’UNION EUROPÉENNE, PRISON DES PEUPLES !
SORTONS DE L’UE SI NOUS NE VOULONS PAS « Y RESTER » !