Un maire sanctionne la Poste et Orange, entreprises abusant des anglicismes ! …

BRAVO AU MAIRE SOCIALISTE DU MIDI QUI VIENT DE SANCTIONNER UNE ENTREPRISE ABUSANT SCIEMMENT DES ANGLICISMES

Entrons tous en résistance linguistique au moment où s’annonce le « black Friday », ce VENDREDI NOIR pour notre langue, et où Macron veut imposer, de manière discriminatoire, une certification d’anglais à toute personne voulant s’inscrire à l’Université (déjà, illégalement, 1400 « masters » s’enseignent uniquement en anglais dans l’Université « française »…) !

Faisons respecter le principe selon lequel « LA LANGUE DE LA REPUBLIQUE EST LE FRANÇAIS » (article II de la Constitution), combattons la langue unique anglo-américaine que veulent imposer les dirigeants européens et souvenons-nous du mot réellement internationaliste de l’écrivain italien Umberto Eco, « la langue de l’Europe, c’est la traduction ».

Georges Gastaud, initiateur du « Manifeste contre le linguicide du français ».

Charente-Maritime : exaspéré par les anglicismes, un maire interdit au camion « Orange truck » de s’installer

Le maire de Marennes-Hiers-Brouage, Mickaël Vallet, estime que l’usage de l’anglicisme par l’ex-opérateur historique des télécoms est un « manque de respect envers les habitants et la loi ».

Lundi 4 novembre, le maire (PS) de Marennes-Hiers-Brouage (Charente-Maritime), Mickaël Vallet, a adressé un courrier au PDG d’Orange, Stéphane Richard, pour lui indiquer qu’il ne délivrerait pas d’arrêté municipal autorisant l’occupation du domaine public à « l’Orange truck ».

>> Marennes-Hiers-Brouage (17) : les anglicismes boutés hors de la cité

Ce camion devait stationner dans la cité ostréicole durant quelques jours afin d’effectuer des démarches commerciales auprès des habitants, quelques mois avant l’arrivée du très haut débit acheminé par la fibre.

« Des agressions contre notre langue »

« Y’a PLUS écrit La Poste ».
Honte absolue pour l’héritière d’un grand monopole public. Vous méprisez votre clientèle.Vous paierez cette façon de vous vendre à des communicants ploucs.
Inutile de nous démarcher à la ville de @MarennesHB cc @GroupeLaPoste @languesFR @SO_LaRochelle pic.twitter.com/43yGXMVEzh— Mickaël Vallet (@mickaelvallet) September 3, 2019

Déjà courroucé par l’anglicisme « My french bank » (voir le tweet ci-dessus) par lequel La Poste dénomme sa banque postale (à qui il a déconseillé début septembre de démarcher la Ville de Marennes), Mickaël Vallet estime que l’ex-opérateur historique des télécoms « manque de respect envers les habitants de la commune et envers la loi [Toubon] en nourrissant volontairement des agressions contre notre langue commune ».

Cette lettre au PDG d’Orange a été adressée à l’avant-veille de l’ouverture du Festival des cultures francophones, qui débute donc ce mercredi à Marennes-Hiers-Brouage.