Révolution : l’Incorruptible toujours présent ! #6mai

Ce 6 mai, c’est l’anniversaire de la naissance de Robespierre, principale figure de la Révolution française. À cette occasion, les jeunes communistes des JRCF lui rendent hommage, dans un pays, la France, qui a de plus en plus envie de révolution

L’Incorruptible est toujours présent – par les JRCF

http://jrcf.over-blog.org/2019/05/l-incorruptible-est-toujours-present.html

« Je suis fait pour combattre le crime, non pour le gouverner. »
« Périssent les colonies. S’il doit vous en coûter votre bonheur, votre gloire, votre liberté ! »

Maximilien Robespierre

Le jeune Maximilien Robespierre est né un 6 mai 1758 à Arras. Il deviendra avocat et se passionnera pour les causes des plus faibles, pour la défense de la liberté et pour les Lumières. Très vite il rejoint la pensée de Jean-Jacques Rousseau, conspué par une partie de la bourgeoisie montante pour sa philosophie trop radicale.

Élu député pour le Tiers État aux États Généraux de 1789, il défendra à l’Assemblée constituante rien de moins que le droit de vote des juifs et des acteurs, la fin de l’esclavage et le droit de vote des gens de couleurs, le suffrage universel contre le suffrage censitaire (dont il a toujours rappelé l’injustice), l’abolition de la peine de mort ou encore une réglementation de la Bourse.

Surnommé l’Incorruptible pour son intransigeance dans la défense des droits du peuple, il sera une figure admirée des sans-culottes. D’abord partisan d’une monarchie constitutionnelle (le roi ayant un pouvoir extrêmement limité), il finira par soutenir la fin de la royauté, se rendant parfaitement compte que sans cela ce serait la Révolution qui s’éteindrait. Et Robespierre préférait voir partir, et même périr, le roi plutôt que la Révolution.

Opposant constant à la guerre contre les monarchies européennes, guerres sous prétexte de libérer les peuples, il rappela sans cesse qu’aucun peuple n’aime les « missionnaires armées ».

Figure des Montagnards, il participera à la mise en place de la Terreur contre les ennemis de la Révolution, dans un contexte d’invasion étrangère et de sécession de certains territoires. Membre du Comité du Salut Public, il fit tout ce qui était possible pour sauver la Révolution et autant qu’il pouvait pour limiter les massacres.

Trahi par des éléments de la bourgeoisie française, Maximilien Robespierre sera assassiné le 28 juillet 1794 avec son frère, Saint-Just, Couthon et Le Bas. Ses partisans seront exécutés, ce qui donnera lieu à la plus grande série d’exécutions de la Terreur.

Son nom, ses actions, ses idées, font encore frémir aujourd’hui les possédants, à tel point que celui qui à la place de Père de la République française (Robespierre est à l’origine de la devise « Liberté, Égalité, Fraternité ») est persona non grata. C’est dire que ses idées d’égalité, de justice et de démocratie sont encore d’actualité aujourd’hui !

Joyeux anniversaire Maximilien Robespierre ! 

Nous suivons le fil rouge de l’Histoire que tu as su dévoiler jusqu’aux plus ignorants, ce fil qui a conduit aux grandes révolutions du XIXème siècle, à Octobre 17, à la fondation du Parti Communiste Français, au CNR, au combat anti-colonialiste et qui aujourd’hui nous mène au combat contre l’UE, avec toujours cette même volonté de justice pour les hommes et les femmes que nous arracherons de l’exploitation capitaliste et de la domination des tyrans !

Liberté, égalité, fraternité, ou la mort !


Commentaire de lecteur “Révolution : l’Incorruptible toujours présent ! #6mai