pour-votre-securite-9158dIls oseront tout ! Siné, l’un des dessinateurs emblématiques de Charlie Hebdo – chassé de ce journal à l’époque par le futur directeur de France Inter choisi par N Sarkozy, Philippe Val, ce qui conduira à une condamnation pour licenciement abusif comme dans le cas plus tard des licenciements de Didier Porte et Stéphane Guillon – dénonce le ridicule nauséeux de ce dimanche de récupération place de la République. Les parisiens ne s’y sont pas trompés, eux qui ne seront pas venus assister à la mascarade de voir convoqué au côté de l’armée, Johnny, celui à propos de qui Cabu avait écrit :« Toute la musique que j’aime, elle vient de là, elle vient du flouze ».

Oui, jusqu’où iront ils ?

 Charb détestait Johnny Hallyday et c’est précisément à lui que nos “autorités“ on fait appel pour pousser la chansonnette en son honneur : quand il y a une connerie à faire, on peut compter sur nos responsables, ils ne la ratent jamais !

De son vivant, c’est le seul qui avait eu le courage de demander “l’Internationale“ à son enterrement, ce qui avait quand même une autre gueule qu’une mélopée éculée bafouillée dans un micro par un vieux réactionnaire.

Ils ne l’avaient déjà pas loupé, la semaine dernière, en lui infligeant la légion d’honneur, jusqu’où vont-ils aller dans l’ignominie ?

C’est de l’acharnement venimeux ! De l’obstination mortifère !

Arrêtez la boucherie ! Un peu de respect, nom de Dieu !

J’étais fâché avec lui, mais je n’aurais quand même jamais été jusque-là dans les représailles.

Le numéro de Siné Mensuel est en vente. Allez vite l’acheter si vous n’êtes pas abonné. Je me suis défoncé pour pondre, entre deux prises de sang, une belle couv vengeresse dont je suis assez content.

Je crois que je vais demander une augmentation à la patronne !

Banzaï !

Lu sur le blog de Siné, sur Siné Hebdo : http://www.sinemensuel.com