Réhabilitation des fusillés pour l’exemple, des prises de paroles ce 11 novembre 2020.

Ce 11 novembre, les mesures de confinement interdisant les réunions et rassemblements politiques ont interdit non pas les commémorations belliqueuses de la guerre mais les prises de paroles publiques pour la paix. À l’image de la manifestation d’Escaudain, initiée notamment par la Libre Pensée, la Ligue des Droits de l’Homme et l’Association Républicaine des Anciens Combattants, pour revendiquer qu’enfin soient réhabilités les prisonniers pour l’exemple.

Cette année, le COVID-19 nous empêche de nous retrouver rassemblés en ce 11novembre au pied d’un des rares monuments pacifistes du département.
Cette actuelle crise sanitaire nous rappelle tragiquement la « grippe espagnole » qui faucha par millions, soldats et populations dès 1916.
Le monument aux morts d’Escaudain fut commandé en 1922 par le conseil municipal alors dirigé par un maire SFIO devenu par la suite communiste.
Il figure une femme debout, enceinte, avec un enfant, sans aucun signe belliqueux, sans aucun signe religieux, sans inscription qui exalte le combat guerrier.
Lors de la 1ere guerre mondiale, 6000 soldats ont été passés en conseil de guerre, simulacres de procès, 2500 condamnés à par des simulacres de procès, et 639 d’entre eux furent fusillés sur le front, devant les troupes réunies pour l’exemple… Pour un refus ou une parole de révolte face aux atrocités de la guerre, choisis au hasard, ou parfois désignés comme meneurs parce que militants, syndicalistes dans le civil. Ils furent exécutés pour l’exemple avec des balles françaises.
Depuis, les historiens, et par notre action une bonne part de l’opinion publique, reconnaissent qu’ils n’étaient pas des lâches mais qu’ils étaient avant tout des victimes de la guerre. Cette guerre horrible et barbare a fait des millions de victimes civiles, de soldats morts ou blessés dont ces centaines de soldats innocents tués par la France et qui n’ont pas tous été totalement réhabilités.
Aussi nous exigeons, moi-même, les élus de la majorité du Conseil Municipal, le Parti Communiste Français, la Ligue des Droits de l’Homme, l’Association Républicaine des Anciens Combattants, la Libre Pensée, ensemble avec les associations pacifistes, leur entière et pleine réhabilitation, leur entière et pleine commémoration nationale !
Après plus d’un siècle demeure cette comme une balafre à notre pays !
« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels »,
écrivait Anatole FRANCE le 18 juillet 1922 dans le journal l’Humanité en un lointain écho à la prophétie de Jean JAURES, qui dès 1895 exprimait que « … le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage … ».

Escaudain Le 11 novembre 2020
Bruno SALIGOT
Maire d’Escaudain
Vice-président de la CAPH

https://vimeo.com/user92244286/review/476805006/5daa4e27cd

La situation sanitaire a rendu aléatoires les rassemblements pacifistes organisés depuis des dizaines d’années à l’initiative des Groupements de Libre Pensée devant les monuments pacifistes, antimilitaristes, ou symbolisant la paix. C’est la raison pour laquelle nous avons réalisé cette vidéo afin que chacun puisse entendre le discours que la Fédération nationale avait l’intention de prononcer lors de ces rassemblements.

Discours du 11 novembre 2020 FNLP