Quand la sélection croate défile avec un chanteur d’extrême-droite pro-oustachi

Au lendemain de sa finale en coupe du monde de , la sélection croate est rentrée à Zagreb pour célébrer son parcours, avec comme ce qui s’est fait à Paris, un défilé dans les rues de la capitale de la . Un défilé choquant en réalité. Puisque la sélection croate en a profité pour faire parader dans son bus le chanteur ultranationaliste croate Thompson, accusé de sympathie pour le régime pronazi. Ce denier a incité les spectateurs de certains de ses concerts à faire le salut fasciste des oustachis, le “Za dom spremni”. En conséquences, plusieurs pays européens ont interdit ses concerts, la Suisse l’a interdit d’entrée en 2009, tandis que le centre S. Wiesenthal a dénoncé la tenue d’un de ses concerts en 2007 à Zagreb.

On ne s’étonnera pas que Modric, le meneur de jeu de la Croatie, qui a défrayé la chronique en effectuant des gestes tout à fait similaires au salut nazi pour saluer les supporters croates durant la coupe du monde se soit affiché au coté de ce personnage. Mais ce n’est pas là un cas isolé. «Le roi est arrivé. Le seul et unique. Allez la Croatie», écrit le joueur croate Ivan Rakitic sur les réseaux sociaux sous une photo où il pose en compagnie de Thompson, de son vrai nom Marko Perkovic, vêtu d’un maillot croate.

Faut-il rappeler que le régime Oustachi, allié des nazis durant la seconde guerre mondiale est responsable de l’assassinat de centaines de milliers de serbes, de communistes, de roms et de juifs durant la seconde guerre mondiale. Dans le terrible camp d’extermination de Jasenovcac, le troisième plus grand des nazis et de leurs alliés et le seul non directement gérés par les nazis, sans doute plus d’un demi-millions de serbes ont été génocidés. Thomson est notamment connu pour une autre chanson, à la gloire de Vjekoslav Ljuburic, le commandant du camp de concentration et d’extermination de Jasenovac.

On ne peut que se réjouir que l’équipe de France ait privé d’un titre mondial une telle équipe. Force est de constater que Macron, tout à son opération de récupération de cette coupe du monde n’a pas manqué, lui, de se répandre en embrassades avec la présidente croate , cette américano-croate européiste, ex-ambassadrice de l’OTAN, qui s’est jusqu’à présent surtout fait remarquer pour avoir célébré, dès son élection 2015, l’opération “tempête”, immense opération de nettoyage ethnique menée par les ultra-nationalistes croates lors de la guerre de Yougoslavie contre les serbes de Krajina. Il est vrai que le régime Macron s’est lui illustré en proposant une notice biographique, ou plutôt hagiographique, de Maurras passant sous silence son antisémitisme