Le PS et l’IHS-CGT censurent Annie Lacroix-Riz et Michel Etievent


Logo PRCF

Message du Pôle de Renaissance Communiste en France au camarade Michel Etievant (le 18 septembre 2013)


Le PRCF exprime sa solidarité avec Michel Etievant qui a été exclu d’un colloque sur Ambroise Croizat organisé par la Mairie socialiste de Paris en partenariat avec l’IHS CGT et le comité d’honneur Ambroise Croizat. Ambroise Croizat, fut un dirigeant du Parti Communiste, secrétaire général de la Fédération CGT des travailleurs de la métallurgie et Ministre du travail et de la Sécurité sociale de 1945 à 1947. Surnommé le « ministre des travailleurs », son nom reste attaché aux grandes lois relatives à la Sécurité sociale: mise en place de celle-ci, organisation administrative des caisses et des élections aux conseils d’administration des caisses et régimes des fonctionnaires. Son influence s’exerce aussi sur les projets concernant les comités d’entreprise, le statut des délégués du personnel, les conventions collectives, la prévention et la réparation des accidents du travail, le régime des prestations familiales. En vingt-huit mois, il accomplit ainsi une œuvre considérable. Notre ami Michel Etievant, que le PRCF38 avec le MPEP38 avait invité à Grenoble, est sans aucun doute le meilleur spécialiste de la vie et de l’œuvre de ce militant infatigable  de la classe ouvrière. Cet ostracisme à l’égard de Michel est un aveu du et de ceux qui l’ont accompagné dans ce mauvais coup, qui poursuivent la destruction des conquêtes sociales du , destruction exigée par le MEDEF par la voix de son idéologue, Denis Kessler ainsi que par l’UE.

Notre camarade Annie Lacroix Riz a également été exclue de ce colloque.

Ci-après les réactions de Michel Etievent et Annie Lacroix Riz :

Le PS et l’IHS-CGT censurent Annie Lacroix-Riz et Michel Etiévent