Dego Armando Maradona, le joueur de foot le plus célèbre d’Argentine a répliqué fermement aux critique du leader de l’opposition au Venezuela, le proche du MEDEF local et deux fois battu à la présidentielle et participant de la tentative de coup d’État de 2002, l’ultra riche Henrique Capriles Radonski. Ce dernier critiquait en effet violemment le soutien affiché par l’étoile argentine au président Nicolas Maduro.

Le politicien d’extrême-droite éructait en effet que Maradona ne soutiendrait pas un gouvernement de gauche « s’il devait vivre avec seulement 15$ par mois ». En réponse, le footballeur argentin a solidement taclé Capriles,

« Capriles, ne tente pas de faire dans la victimisation avec moi. Je sais très bien ce que c’est de vivre avec 7 frères et de n’avoir rien à manger. j’aurais aimé à l’époque que nous ayions ces 15 dollars »  » La différence entre vous et moi c’est que je ne suis pas un vendu » Maradona

Maradona a ajouté une photo de sa maison d’enfance l’un des quartiers les plus pauvres de Buenos Aires, Villa Fiorito

| Photo: Facebook / Diego Maradona


Maradona , l’un des meilleurs joueurs de tous les temps n’a jamais caché son soutien à Fidel Castro et Hugo Chavez

Jeudi, il écrivait sur Facebook : « nous sommes chavistes jusqu’à la mort » « et quand Maduro ordonne, j’agirai comme un soldat pour un Venezuela libre, pour combattre l’impérialisme et ceux qui veulent mettre à bas nos drapeaux, qui sont la chose la plus sacrée que nous ayons »

Capriles, l’actuel gouverneur de l’État de Miranda n’est pas seulement le soutien des violences actuelles qui frappent le Venezuela, mais a également joué un rôle central dans leur organisation, comme il l’a fait en 2014 avec la campagne putschiste pour la « Salida », une tentative de coup d’État qui avait fait 40 morts.

Le leader d’extrême-droite a été condamné à une peine d’inéligibilité de 15 ans pour ces raisons.