Film : “Pas en mon nom” de Daniel Kupferstein

Dans son documentaire, comme le montre la bande annonce , Daniel Kupferstein est allé à la rencontre d’une douzaine de personnes d’origine juive, de tous âges et de toutes provenances géographiques (Maroc, Algérie, Égypte, Turquie, Allemagne, Pologne…) qui affirment toutes non seulement leur opposition à la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens, mais dénoncent aussi les amalgames et glissements antisémites qui se cachent autour de ce conflit en rendant tous les juifs coresponsables de la politique israélienne.

Pas en mon nom ! Bande annonce from Daniel Kupferstein on Vimeo.

Il veut montrer avec force que ce point de vue ne se fait pas suffisamment entendre en France et notamment dans les médias, alors qu’il pense qu’engager ce débat en France est « nécessaire » pour éviter que « les répercussions de ce conflit et les haines nous entraînent sur un terrain ethnique et religieux lourd de conséquences pour l’avenir ». Pour lui, on peut être juif et ne pas soutenir la politique d’Israël concernant le sort réservé aux Palestiniens, militant pour une paix « juste » entre Palestiniens et Israéliens.

Voir et diffuser le film « Pas en mon nom » de Daniel Kupferstein.

Plusieurs membres du collectif d’animation d’Une Autre Voix Juive ont vu le 11/09, un film de Daniel Kupferstein, intitulé « Pas en mon nom », qui vient d’être présenté en avant première à Paris.

Une Autre Voix Juive appelle les signataires du manifeste Une Autre Voix Juive à voir ce film dès qu’ils le pourront, à le faire connaître et à soutenir sa diffusion. En plus de ses qualité artistiques, ce film est aussi un film engagé qui devrait avoir, dans la société française, des effets salutaires.

A ceux des spectateurs qui se reconnaissent une part d’ identité juive, le film devrait permettre de mieux assumer leur judéité en luttant contre la politique actuelle des gouvernements israéliens, en luttant pour la reconnaissance des droits nationaux palestiniens, sans nier la légitimité de l’Etat d’Israël.Le film devrait les encourager à revendiquer collectivement leur part d’identité juive pour affirmer l’universalité des droits d’humains : c’est ce que permet l’adhésion au manifeste Une Autre Voix Juive.

A ceux – la grande majorité – qui n’ont pas de lien avec une quelconque forme d’identité juive, il devrait apporter l’assurance que l’on peut critiquer – même durement – la politique israélienne actuelle de discrimination et de colonisation sans être le moins du monde antisémite. Au contraire en le faisant ils soutiendraient tout un courant de citoyens français qui revendiquent leur identité juive pour mieux affirmer l’universalité des droits humains.

Nul doute que la diffusion la plus large de ce film combattrait – entre autres – la croyance trop répandue que le CRIF représente la majorité de nos concitoyens juifs

Une Autre Voix Juive est fière d’avoir pu contribuer par son action à l’émergence d’un film tel que celui de Daniel Kupferstein.

Communiqué Une Autre Voix Juive