Les données de surveillance du web du renseignement français données aux américains !

Dans le silence des médias, les services de renseignement français ont signé avec la société américaine Palantir un contrat lui confiant l’analyse de l’ensemble des données recueillies par ses systèmes de surveillance.

En clair, une société américaine – créée notamment par un membre du cabinet de Trump – va donc disposer de l’ensemble des et interceptions réalisées par le renseignement français. Rappelons que les dizaines de lois renseignements votées ensemble par les LR, PS et  voulues par les gouvernements auxquels a participé Macron permettent désormais à l’État d’écouter la totalité des communications transitant sur le web. Pour ne citer que cet exemple.

C’est Palantir, société créée par la pour analyser les big data et travaillant pour le FBI et la qui a été choisi, pour un contrat d’un montant de 10 million d’euros, la société française Thalès étant écartée. Pour comprendre la place qu’occupe Palantir dans l’administration américaine, il est important de se souvenir qu’ Alex Karp son fondateur et patron est membre du cabinet du président Trump.

Rappelons que selon l‘Express, le ministère de l’Intérieur se défendait de vouloir utiliser une solution américaine, ce qui pose des “problèmes de souveraineté nationale”.

L’histoire retiendra que c’est en connaissance de cause que les ex-co-ministres de Emmanuel Macron, avec le soutien des LR, ont décidé de bafouer la souveraineté nationale, non pas pour améliorer la sécurité nationale mais pour restreindre la liberté de chacun. Chaque citoyen devra ne pas l’oublier au premier tour des législatives.

JBC pour www.initiative-communiste.fr