Des sorties de livres et des conférences à Paris ! #Paris [26 mai – 9 juin] …

danielme bleitrachDanielle Bleitrach et Marianne Dunlop  
“URSS vingt ans après.
Retour de l’Ukraine en guerre”

Qu’est-il advenu de l’Union soviétique, vingt ans après ? Loin de tout discours officiel, de la gloriole des « élites », c’est la parole des petites gens que nous avons recueillie dans toute une série de reportages en Crimée, au moment de son rattachement à la Russie en mai et juin 2014. Puis l’aventure s’est poursuivie à Odessa en octobre et novembre, peu de temps après le massacre dans la Maison des syndicats, puis en Moldavie, en Transnistrie et en Gagaouzie. Nous voulions connaître l’opinion de ceux dont les seules victoires, provisoirement acquises, se nomment « pain » et « abri pour dormir », étant entendu que tout est remis en cause le matin de chaque jour qui naît, quand la guerre est là, la pire des guerres la guerre civile… Ils ont dit ce que représentait l’Union soviétique pour eux, comment ils avaient vécu le Maïdan, la rébellion dans le Donbass et la catastrophe actuelle. Lire la suite….

annie lacroix rizAnnie Lacroix-Riz
Aux origines du carcan européen

Mardi 26 mai 19h30 ; librairie Tropiques 63 rue Raymond Losserand 75014 Paris
L’union européenne a été présentée aux Français sous le jour engageant du « Plan Marshall », ennemi de la misère et de la servitude des peuples européens. Son objectif aurait cadré avec le projet pacifique des « pères de l’Europe», Jean Monnet, Robert Schuman, Konrad Adenauer, etc., appliqués à proscrire définitive- ment les guerres qui avaient endeuillé et affaibli le Vieux Continent de 1914 à 1918 puis de 1939 à 1945. La paix serait garantie par la protection américaine, gage d’une liberté refusée aux peuples « de l’Est » soviétisés. Cette union fondée sur la « libre concurrence » entre égaux, en lieu et place des puissants cartels, se débarrasserait du Comité des Forges des sidérurgistes et marchands de canons enrichis par les guerres mondiales : mettant fin aux crises et aux guerres, Lire la suite…

herrerraRémy Herrera
L’internationalisme cubain
La révolution au-delà d’elle-même

Aux Cordeliers, amphi Roussy ; 15 rue de l’école de médecine 75006 Paris ; jeudi 4 juin 17h-19h30
A cette occasion, Rémy Herrera présentera le livre de Piero Gleijeses “Missions en conflit. La Havane, Washington et l’Afrique 1959-1976”, seul livre sur la période ayant bénéficié de l’accès aux archives cubaines. Ouvrage à paraître le jour de la conférence.

Grover Furr
Khrouchtchev a menti
et autres recherches sur l’Union soviétique

grover furrVendredi 5 juin 19h30 ; librairie Tropiques ; 63 rue Raymond Losserand 75014 Paris
Dans son « rapport secret » de février 1956, Nikita Khrouchtchev a accusé Joseph Staline de crimes immenses. Le rapport a porté un coup terrible au mouvement communiste international, il a changé le cours de l’histoire. Grover Furr a passé une décennie à étudier le flot de documents provenant des anciennes archives soviétiques et publiés depuis la fin de l’URSS. Dans cette étude approfondie du rapport Khrouchtchev, il révèle les résultats étonnants de son enquête : pas une seule des « révélations » de Khrouchtchev n’est exacte ! Le discours le plus influent du axe siècle – sinon de tous les temps – s’avère une escroquerie. Les implications pour notre compréhension de l’histoire de la gauche sont immenses.  Lire la suite…

Georges Gastaud
Marxisme et Universalisme

ggastaudMardi 9 juin 19h30 ; 63 rue Raymond Losserand 75014 Paris
Faut-il continuer d’opposer, comme y invite l’opinion dominante, l’universalisme des « droits de l’homme » au particularisme des classes sociales, des nations ou des « civilisations » ? À l’inverse, « la » nation et l’« humanité », et en conséquence, le patriotisme et l’humanisme, ne sont-ils pas secrètement divisés par des fractures de classes bien réelles dont doit tenir compte toute stratégie progressiste ? Quant à la lutte des classes, dans laquelle les dominants ont provisoirement conquis l’initiative historique, n’est-elle pas le levier paradoxal par lequel le genre humain peut réellement s’unifier au lieu de s’abandonner au faux universalisme de la « construction européenne » et du « transatlantique », ce particularisme du riche qui voudrait imposer au monde une seule pensée  Lire la suite…