Honneur aux militants de la grande African National Congress ( ANC ), notamment à « Madiba » Mandela, à Dulcie September, assassinée à Paris en décembre 88, ainsi qu’aux militants communistes du CP-SA qui, en décembre 61, créèrent sous la direction de Mandela la branche armée de l’ANC, Umkhonto we Sizwe, la « Lance de la Nation ».

En étroite alliance avec le syndicat de classe COSATU et avec le Parti communiste sud-africain, constamment soutenue par l’Union soviétique et par Cuba socialiste, la grande A.N.C. sud-africaine a toujours su unir, durant sa longue marche émancipatrice anti-apartheid, le drapeau de la libération nationale à celui de l’égalité civique et sociale.

C’est d’ailleurs grâce à la victoire cubano-angolaise de Cuito Carnevale que l’accord du 22 décembre 1988 consacrera l’indépendance de la Namibie4 sur le mouvement fasciste UNITA et sur ses alliés du régime de l’Apartheid. Vaincue, l’armée sud-africaine évacuera rapidement le Sud-Angola et commencera son retrait de la Namibie : le rapport des forces national et international tournait de plus en plus au désavantage des racistes de Prétoria, les obligeant à engager des négociations avec l’ANC. Ainsi la victoire de portée mondiale des peuples d’Afrique australe contre l’apartheid illustre-t-elle à merveille les liens dialectiques qui existent naturellement entre le patriotisme (en l’occurrence angolais, namibien et sud-africain, à l’opposé du parti « national » raciste de Vorster), l’internationalisme des pays socialistes et la capacité de Mandela et du PC sud-africain à unir en un seul cartel d’action, l’A.N.C., des forces diverses décidées à privilégier l’engagement au service des peuples au détriment de toute politicaillerie.

mandela ANC

N.B. : pour éviter toute équivoque, signalons que dans l’appel lancé ces jours-ci par une quinzaine de militants à créer une « A.N.C. » hexagonale, la mention du sigle PRCF par un des appelants est abusive, cette personne n’ayant aucun mandat l’autorisant à parler au nom du Pôle et ce dernier n’ayant été ni informé ni consulté à propos dudit appel.