Corée : Contre l’esclavage sexuel des femmes de réconfort – représentation de théâtre coréen le vendredi 5 août à 16h, place Edmond Michelet (Paris 4e)

Corée femmes de réconfort Japon 2nd guerre mondiale

Conférence sur les femmes de réconfort coréenne, esclaves sexuels du Japon durant la seconde guerre mondiale (voir la vidéo cliquez ici)

Le 28 décembre 2015, un accord nippo – sud-coréen a prétendu régler la question des “femmes de réconfort” – euphémisme désignant les centaines de milliers de femmes, en grande partie coréennes, qui ont dû se prostituer dans les bordels militaires de l’armée japonaise avant et pendant la Seconde guerre mondiale.

Bien que l’accord du 28 décembre 2015 ait été rejeté par une grande partie de l’opinion publique sud-coréenne, ainsi que par la principale association de défense des victimes et nombre d’anciennes esclaves sexuelles, le gouvernement sud-coréen s’obstine dans sa mise en oeuvre, par la force si nécessaire (lire ici)

Face à ce déni de justice et pour le respect des droits de l’Homme, en France, les militants du Comité international pour les libertés démocratiques en du Sud (CILD) appelle à soutenir une résolution satisfaisante de cette question, afin que le gouvernement japonais reconnaisse sa responsabilité légale dans ce crime de masse qui était un crime de guerre. D’ailleurs, au-delà de la Coréee, une telle reconnaissance aurait valeur d’exemple, alors que de trop nombreuses femmes dans le monde ont été ou sont encore victimes d’esclavage sexuel, tout particulièrement en temps de guerre. Parmi les formes utilisées pour cela, le CILD soutient la création artistique,  et ce d’autant plus que la répression en cours en Corée du Sud touche désormais la liberté de création.

Le 5 aout prochain, à partir de 16, une représentation de la pièce de théatre Jool sera présenté place Edmond Michelet à Paris (métro Rambuteau), une oeuvre présentée dernièrement au Festival d’Avignon, par la troupe de Donghaenuri, sur la question des femmes de réconfort. La compagnie de Donghaenuri est un groupe folklorique coréen, créé en 1996 à Ulsan. Il a joué un rôle important dans les échanges culturels entre la Corée et le Japon – en particulier, il a reçu en 2012 le statut d’ambassadeur de la Coupe du monde en Corée et au Japon, et en 2012 il a assisté le programme culturel d’échanges de Niigata Matsuri à Ulsan.