Pour la République une et indivisible : Rencontre nationale contre la ratification de la Charte européenne des langues régionales – Paris 10 mai 2014

le PRCF appelle ses militants et sympathisants à assister à ce meeting dans le respect bien sûr du cadre annoncé par les organisateurs. représentera le C.O.U.R.R.I.E.L.

Non à la ratification de la charte européenne des langues régionales et minoritaires

L'EUROPE DES REGIONS QUE L'ON VEUT NOUS IMPOSER, C'EST COMME LE MONTRE L'ILLUSTRATION DE CET ARTICLE LA FIN DU CODE DU TRAVAIL ET DES LOIS EN FRANCE EN FONCTION DES REGIONS !

L’EUROPE DES REGIONS QUE L’ON VEUT NOUS IMPOSER, C’EST COMME LE MONTRE L’ILLUSTRATION DE CET ARTICLE LA FIN DU CODE DU TRAVAIL ET DES LOIS EN FRANCE EN FONCTION DES REGIONS !

Une alliance se noue entre les nostalgiques de l’ancien régime et les libéraux.

Certains parlent d’une alliance contre nature ! A voir

Les premiers aimeraient revenir aux grandes régions traditionnelles avec une valorisation institutionnelle de la langue « d’origine »

Les seconds : libéraux et européistes voudraient que l’Europe soit constituée de grandes régions ayant leur propre personnalité et leur propre loi.

Cette évolution permettrait de mettre fin aux statuts nationaux et aux acquis, de tout ce qui protège les citoyens mais gêne la « concurrence libre et non faussée ».

Des défenseurs des droits de l’Homme, se disant pour le progrès et favorables au développement des langues régionales voudraient faire croire que les adversaires de la Charte Européenne des langues régionales et minoritaires seraient opposés à l’existence de ces langues….

Il ne faut pas se tromper de débat….

courriel-212x3001Les langues régionales ne sont pas mises en cause par les laïques que nous sommes, elles ne doivent pas devenir le marqueur de régions, rattaché à un territoire devenant un stigmate d’exclusion.

« Contre la dislocation de la République,

Pour l’égalité des droits

Participez tous à la :

Contre la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires

Pour la défense de l’unité de la République !

A Paris le

Le gouvernement a décidé d’accéder aux revendications séparatistes et régionalistes des partisans de l’Europe des régions, du Saint-Empire Romain germanique des landers. Sous couvert de la promotion de langues régionales qui ne sont nullement menacées, il s’agit de redessiner la carte du pays en créant des régions de toutes pièces avec des « langues » différentes.

Aucune langue « minoritaire » qui ne se rattache pas à un « territoire » n’est concernée par la mise en œuvre de cette Charte européenne. Sont exclus : l’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais, l’arabe, le turc…. Il ne s’agit que d’idiomes qui permettent de redécouper le territoire de la République, parfois avec des arrière-pensées pour des régions frontalières d’autres pays.

C’est la mise en œuvre de l’Europe des régions sur le cadavre des Etats-nations. Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation, revendique que l’Acte III de la décentralisation donne le pouvoir réglementaire aux régions et futures régions en cas de redécoupage. C’est-à-dire la capacité d’édicter des lois, décrets et circulaires différents d’une région à une autre.

Cela serait la fin de l’Egalité en droit des citoyens

Cela serait la fin de la République une, indivisible, démocratique, laïque et sociale !

La Fédération nationale de la appelle les libres penseurs, les laïques, les démocrates, les républicains, les syndicalistes et les militants à se mobiliser massivement pour faire échec à cette tentative réactionnaire qui nous ramènerait à l’Ancien-Régime des provinces.

Le 10 mai 2014 à 14H

Bourse du Travail – Salle Ambroise Croizat

3 rue du Château d’eau 75010 Paris

(Métro : République)

Sous la Présidence de Christian Eyschen Vice-Président de la Libre Pensée

Exposé introductif de Jean-Sébastien Pierre Président de la Libre Pensée

Prendront la parole :

  •  Gilbert Abergel, vice-Président du Comité-Laïcité-République
  • Jean-François Chalot, Secrétaire général du Conseil National des Associations Familiales Laïques
  • Aliette Geistdoerfer, Secrétaire générale de l’Union rationaliste
  •  Ramiro Riera pour l’association Laïcité-Liberté
  • Yves Pras, Président du Mouvement Europe et Laïcité (CAEDEL)
  • Georges Gastaud, Président de
  •  Jean-Noël Lahoz, syndicaliste libre penseur
  • Une communication de Françoise Morvan sera portée à la connaissance des participants
  • Les conclusions seront faites par David Gozlan, Secrétaire général de la Libre Pensée.

La mobilisation commence pour la défense de l’unité de la République et de l’Egalite des droits. »

Chaque association et organisation invitée à cette rencontre a sa propre orientation et son champ de compétences mais ENSEMBLE, elles mènent le débat et agissent pour la défense de la République.

source

Commentaire de lecteur “Pour la République une et indivisible : Rencontre nationale contre la ratification de la Charte européenne des langues régionales – Paris 10 mai 2014