Attentat de Nice : mais comment ce camion a-t il pu accéder à la promenade des anglais ?

point interrogationQuelques jours après le terrible , les victimes posent des questions.

Alors que François Hollande fait prolonger l’état d’urgence qui est une attaque grave contre les libertés et les droits démocratiques en France, un état d’urgence qui a fait la preuve de son inefficacité pour empêcher des tueries de masses et qui n’est de fait utiliser que pour criminaliser le mouvement social, comment ne pas se poser des questions sur les manquements à la sécurité à le 14 juillet?

Etat d’urgence, vidéo surveillance et police municipale armée n’ont été d’aucun secours

Nice est d’après son ancien maire l’une des villes les plus “sécuritaire de France”. Ce dernier se vante d’un budget “sécurité” battant des records. 1257 caméras de surveillance soit plus de 17 caméras au kilomètre, faisant dire à l’intéressé au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris

« Avec 999 caméras, et une caméra pour 343 habitants [alors qu’] à Paris, il y en a 1 pour 1532, je suis à peu près convaincu que si Paris avait été équipée du même réseau que le nôtre, les frères Kouachi n’auraient passé 3 carrefours sans être neutralisés et interpellés. » C Estrosi

L’enquête a montré que le camion a pu être observé à plusieurs reprises circulant le 14 juillet, notamment sur la promenade des anglais. Et ce alors que la circulation des poids lourds de plus de 3t5 y est interdite, et que la circulation de ces mêmes poids lourds est interdite le 14 juillet. Ni la police municipale armée, ni les caméras de surveillance, ni rien du budget énorme et de la politique sécuritaire de M Estrosi n’a apporté la sécurité aux niçois.

En revanche, ce sont bien les pompiers et les hôpitaux qui ont permis de limiter la catastrophe, sauvant des dizaines de vies. Pourtant faut il rappeler que les pompiers ont vu leurs conditions de travail se dégrader ? et que le gouvernement ne cessent de supprimer des postes dans les hôpitaux ?

Des policiers pour matraquer les syndicalistes, mais par pour protéger la population ?

Le dispositif de sécurité pour assurer la sécurité des dizaines de milliers de personnes rassemblées pour le feu d’artifice était composé de 42 policiers municipaux et 64 agents de la police nationale le soir du 14 juillet d’après la préfecture.

Rappelons que la préfecture de police de Paris a annoncé avoir mobilisé jusqu’à plusieurs milliers de policiers pour réprimer les manifestations pour le retrait de la Loi Travail…

Et il semble, d’après les informations relayées par la presse, que le barrage policier a laissé passer le camion, au pretexte que celui ci devait livrer des glaces… permettant au terroriste de commettre son attaque criminelle.

Il faudra sans aucun aucun doute que l’enquête lève le voile sur les manquements à la sécurité. Ce qui serait bien plus utile pour la sécurité de tous que les rodomontades sécuritaires et les mesures liberticides.

4 Commentaires de lecteur “Attentat de Nice : mais comment ce camion a-t il pu accéder à la promenade des anglais ?

  1. etoilerouge
    21 juillet 2016 at 02:08

    Pour qu’il y ait enquête l’accès aux sources doit être protégée. Donc pour mesurer les infractions à la sécurité commises il faut suspendre le maire de NICE et le PREFET. Les propos de l’incendiaire ESTROSI? à géométrie variable comme il sied à quelqu’un qui cherche à cacher ses responsabilités sont étonnantes . A PARIS KOUACHI réussit parce qu’il n’y a pas assez d’ESTROSI (police municipale et caméras)- à NICE parce que les français ne comprennent pas qu’il doivent abandonner toute liberté dans les mains des “spécialistes” dont lui et son parti glauque, pro américain, non républicain est évidemment le portrait. Le peuple français, particulièrement sa classe ouvrière ne mérite pas de tels dirigeants. Incompétents et avides de pouvoir et d’argent. IGNOBLE!
    Plus largement remarquons que le PS et le LR, le gouvernement et les soi-disant opposants, tous européistes, tous atlantistes, refusent de parler de leur politique étrangère qui manifestement mène la République Française à subir les attentats. En Espagne , suite aux attentats de MADRID le gouvernement espagnol retira son armée d’IRAK. Plus d’attentat. Au CANADA le gouvernement retire son armée, ne participe pas au désastre de LYBIE. Pas d’attentat. Il faut pointer la politique étrangère suivie par ces européistes en fait des partis au service des intérêts des USA. LE PS et le LR!
    Personne ne peut nier que les manifestants pour les droits des salariés n’ont pas eu le même traitement que le 14 juillet à NICE . Que seulement 8% des effectifs de la police municipale du ci-devant ESTROSI et de son âme grise, le ci-devant CHIOTTE ait été positionné à la sécurité démontre le je m’en- foutisme de ces ” dirigeants”. Et ils l’ouvrent en plus! Combien aurait disposé de policiers contre le CGT Monsieur ESTROSI et CHIOTTE? 42?

  2. etoilerouge
    21 juillet 2016 at 02:22

    Il faut lancer une pétition pour voir comment ce camion à circuler et s’est introduit sur la promenade. Cette pétition doit être placée sur AVAAZ! Tant de caméras ESTROSI et si peu d’images. Le peuple doit savoir la vérité .

  3. etoilerouge
    22 juillet 2016 at 02:37

    L’affaire prend de l’ampleur .Le 29 /09/2014 un arrêté municipal permanent a été pris interdisant toute circulation des véhicules d’un poids total supérieur à 3,5tonnes à NICE. Totalement interdite aux poids lourds qui, de plus lorsqu’ils sont d’un poids supérieur à 7,5t sont interdits de circulation de 22hla veille à 22heures le jour suivant. Pendant ce temps un poids lourd de 16 tonnes traversait NICE sous l’œil des caméras d’ESTROSI et de Chiotte sans aucune réaction! 84 morts , 300 blessés, le maire de NICE, le PREFET, et ESTROSI avec sa tentative faisant croire qu’il n’y est pour rien doivent être suspendus. Une enquête doit être menée par l’Assemblée Nationale, les citoyens doivent connaître la vérité face à ce fiasco dont “les Républicains” doivent rendre compte au plus haut niveau.
    Pendant ce temps ces européos américains attaquent la liberté Républicaine au SENAT demandant une véritable dictature contre le peuple de France…à leur entier bénéfice.

  4. Desalase
    25 juillet 2016 at 12:15

    Faire peur, encore et toujours. Tous ces messieurs, représentants de partis politiques institutionnels, n’ont qu’une seule préocccupation : leur candidature à l’élection “suprême” et aux législatives et leurs éventuels succès. A gauche, celle qui nous gouverne j’entends, la lutte pour les places remplace la lutte des classes. En faisant peur, ils essaient de faire croire aux masses que la sécurité doit primer sur les libertés et que si une autre politique que la leur était menée, ce serait l’horreur complète. Moi ou la chienlit disait une képi étoilé.. Pari bien risqué.Replaçons cette manoeuvre dans le contexte véritable : nous devons lutter contre cette fascisation du régime !