Cuba appelle à l’action face au changement climatique

On se souvient que sous l’impulsion de Fidel Castro, Cuba socialiste a été le tout premier pays à se saisir fondamentalement de la question environnementale et de la protection de l’environnement. A tel point que d’après l’ONU, Cuba socialiste est le seul pays à satisfaire aux critères du développement durable.

En 1992, au sommet de Rio de Janeiro, Fidel Castro alertait pour que l’Humanité se dresse contre cet exterminisme qu’est le Capitalisme, ce système capitaliste qui détruit l’homme et la nature.

27 ans plus tard, les scientifiques alertent contre le changement climatique et contre une vague de disparitions des espèces qui menacent bien des écosystèmes et la biodiversité. Pour nombre d’entre eux si rien n’est fait, c’est la survie de l’Humanité dans ses conditions de vie actuelle qui est menacée.

Le 11 mai 2019, à la Havane c’est le ministre cubain des Affaires étrangères qui renouvelle l’alerte en appellant à l’unité pour faire face au changement climatique :
“Sauver la planète est notre devoir envers les générations futures”, déclare le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, exposant ses préoccupations concernant les effets du changement climatique dans un message sur Twitter.

De nouveau Cuba socialiste met en garde à ce sujet, en disant que la perte de biodiversité et l’équilibre naturel des écosystèmes sont alarmants et qu’un million d’espèces sont en voie d’extinction !

La perte de biodiversité et l’équilibre naturel des écosystèmes sont alarmants. 1 million d’espèces sont en voie d’extinction. Agissez maintenant. Sauver la planète est notre devoir envers les générations futures !

Bruno Rodriguez Parilla – ministre des affaires étrangères

On ne peut ici que comparer l’action effective de Cuba socialiste, un des pays à l’agriculture biologique la plus développée au monde, avec la fuite en avant destructrice des pays capitalistes de l’Axe Euro Atlantique, Etats-Unis d’Amérique en tête. Le premier acte international de Trump aura été de sortir du pourtant très peu ambitieux Accord de Paris. L’Union Européenne et le régime Macron ont eux refusé d’interdire le glyphosate….

JBC pour www.initiative-communiste.fr