Communiqué de la Libre Pensée

La Commission internationale et la Commission luttes du PRCF condamnent la complicité des représentants de l’État français avec les nervis pro-Erdogan.

Au lieu de protéger la liberté de réunion et de parole, la Gendarmerie a menacé les organisateurs d’une conférence de la .

Un tel comportement s’inscrit dans une longue série de gestes liberticides qui révèlent la connivence entre le régime macronien et le régime clérical-fascisant d’ Erdogan.

Nous exprimons notre solidarité avec les amis de la Libre Pensée.

lettre ouverte à monsieur le préfet de l’ain