#Brésil : #Lula élu, les brésiliens sortent le fasciste #Bolsonaro [ #LulaPresidente2022 ]

Au soir du 30 octobre 2022, c’est bien l’élection dans les urnes qui se dessine pour Lula, au terme d’une journée marquée par les tentatives de coup de force du fasciste Bolsonaro. Ce dernier a en effet envoyé sa police en arme pour tenter de perturber l’accès aux urnes des électeurs de Lula, bloquant ses partisans notamment par des barrages policiers installés dans les Etats votant le plus pour Lula.

A 19h40 heure de Brasilia, 23h40 heure de Paris, les résultats partiels publiés par le Tribunal Electoral brésilien portant sur plus de 97% des bulletins dépouillés donnent en effet Lula gagnant avec près de 50.75% de suffrages. 1,8 millions de voix d’avance alors qu’il reste 3 millions de bulletins à dépouiller. Dans ces conditions, l’élection de Lula est à l’heure où nous écrivons ces lignes assurée

https://resultados.tse.jus.br/oficial/app/index.html#/eleicao;e=e545/resultados/cargo/1

Au premier tour, nos camarades communistes avait présenté la candidate Manzano pour permettre de faire entendre la voix les propositions et les solutions communistes, et ainsi combattre la désespérance résultant des sérieuses lacunes des présidences Lula Temer qui en tendant toujours plus la main à la droite avait pavé la route du désintérêt populaire permettant à l’extrême droite de s’emparer facilement du pouvoir par la force et de le garder avec Bolsonaro.

Ils avaient pleinement pris leur responsabilité au second tour en faisant une campagne active pour battre Bolsanoro en soutenant la candidature Lula

Ils appellent au soir de cette victoire de Lula à la mobilisation populaire, “après avoir vaincu Bolsonaro dans les urnes, à vaincre le bolsonarisme dans la rue”

Les résultats donnent une chambre parlementaire fragmentée, de même que de nombreux postes de gouverneurs à la droite libérale et à la droite extrême. Signe que le combat pour la reconquête politique antifasciste et anti impérialiste doit se poursuivre, comme y contribuent avec dynamisme nos camarades communiste brésilien. De fait, la victoire dans les urnes, comme le tragique et sanglant exemple récent du coup d’Etat soutenu par les USA et l’UE contre Evo Morales en Bolivie l’a démontré, ne signifie d’ailleurs pas encore une victoire acquise.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Les réactions des dirigeants latino américains

Cuba

Venezuela

Bolivie :

Mexique :

Argentine


Colombie

Chili

Le suivi de la soirée électorale par le PRCF sur les réseaux sociaux