IC billet rougePour criminaliser les Résistants palestiniens et faire diversion aux crimes de guerre perpétrés par « Tsahal », les médias euro-atlantiques diffusent à longueur d’antenne un amalgame grossier : ils assimilent l’odieux antisémitisme, cette variété du racisme, à la légitime critique politique des massacres incessants commis par Israël dans les territoires palestiniens occupés et colonisés.

Mais les médiacrates qui répandent ces amalgames odieux, feraient mieux d’examiner l’attitude honteuse de l’Elysée et de Matignon dans la guerre civile ukrainienne. A genoux devant Obama, qui veut manifestement annexer l’Ukraine à l’O.T.A.N. pour finir d’encercler la Russie, les dirigeants de l’U.E., Hollande et Fabius en tête, soutiennent cyniquement la junte nazie-fasciste de Kiev. Qu’importe à nos gouvernants « antiracistes » et de gôôôche que certains « poids lourds » du gouvernement de Kiev appartiennent à l’extrême droite russophobe, antisoviétique, anticommuniste et grossièrement antisémite des partis Svoboda et Pravy Sektor, admirateurs du nazi ukrainien Bandera (traitre à l’U.R.S.S. pendant la Seconde Guerre Mondiale), nostalgiques de la Croix gammée, lyncheurs de communistes et promoteurs de choc de l’antisémitisme.

Quant à nous, militants communistes qui entendons continuer le combat de Marx et qui soutenons le courageux P.C. israélien, nous n’avons pas oublié que les journaux de Vichy traitaient nos camarades Résistants de « terroristes » et de « judéo-bolchéviks ». Une « insulte » qu’encore aujourd’hui, les patriotes résistants communistes portent comme une croix d’honneur, ne serait-ce qu’en souvenir de l’héroïque patriote français Joseph Epstein, qui dirigeait les F.T.P.-M.O.I. de la Région parisienne et que les nazis ont torturé et fusillé sans qu’il lâche une information !