Aux Secrétaires fédéraux du PCF S. Dalla Rosa, H. Poly, F. Bernabé, E. Jalade, A. Bolla, M.Gruner et P.Hatzig

Chers camarades,

Vous venez de rédiger un texte qui a retenu toute notre attention.

Votre constat concernant l’orientation stratégique du PCF, concernant les conséquences politiques du Front de Gauche, concernant la rupture du PCF avec le monde du travail et les classes populaires, concernant également la vie démocratique du PCF rencontre sous bien des aspects notre propre analyse.

De même que vos considérations sur un Front de Gauche comme préfiguration de l’effacement du PCF.

En conséquence de quoi vous demandez un report du Congrès extraordinaire de ce Parti de juin à décembre 2010. Les communistes organisés au sein du PRCF, certains membres du PCF, d’autres pas, ne sont pas indifférents à ce qui se passe au sein du PCF, cela sans illusions tant la mutation réformiste a dénaturé ce qui fut le Parti Communiste.

Reste que la nécessaire convergence d’action de tous les communistes – à l’extérieur comme à l’intérieur du PCF- qui refusent la mutation et s’expriment pour bâtir “un parti révolutionnaire dans la France du XXIe siècle” est notre priorité.

C’est dans cette optique que nous avons fait la proposition d’une manifestation nationale des communistes contre l’ensemble de la politique du pouvoir. Nous pensons que l’unité d’action des communistes est le meilleur chemin pour forger ensemble l’outil que nous savons indispensable aux travailleurs, au peuple et à la nation.

A l’heure où le capital s’attaque dans une étape décisive à l’acquis social que constitue les retraites ne pas tout faire pour unir le travail autour des communistes pour résister et contre attaquer serait inacceptable.

Aussi pensons nous que nous pouvons nous rencontrer pour confronter nos analyses et définir les bases de l’unité d’action des communistes.

A l’heure, en effet, du 90eme anniversaire du Congrès de Tours qui affirma la nécessaire rupture entre réformistes et révolutionnaires pour permettre à la classe ouvrière et à ses alliés de développer le combat pour le socialisme, seule alternative au capitalisme, nous devons dépasser l’esprit de chapelle pour, comme il y a 90 ans, affirmer, avec Clara Zetkin, que le choix du communisme est la condition du combat et des victoires à venir.

Salutations  communistes.

Georges Gastaud  Secrétaire National du PRCF.