Initiative Communiste, c’est un journal mensuel qui chaque mois apporte un éclairage original sur l’actualité politique nationale et internationale. Un journal qui ne vit que par le soutien de ses lecteurs et dont le travail d’information n’est possible que parce que vous l’achetez. Pour une information de qualité libre et engagée, abonnez vous à Initiative Communiste.

www.initiative-communiste.fr est le site internet – le supplément électronique – d’Initiative Communiste et le site web du PRCF. Achetez, diffuser et lire Initiative Communiste c’est soutenir le travail de l’ensemble des médias du PRCF

Afin de vous faire découvrir Initiative Communiste, www.initiative-communiste.fr vous propose chaque mois de retrouver – gratuitement- quelques articles parus récemment dans ses colonnes.

www.initiative-communiste.fr vous propose de retrouver gratuitement l’édito du numéro 149 d’Initiative Communiste d’octobre 2014, éditorial signé par le secrétariat politique du PRCF.

Une proposition unitaire du P.R.C.F. pour fédérer les résistances :

Il faut une grande manif nationale unitaire contre l’UE, l’euro et l’OTAN en mai 2015 !

poing levéPar Georges Gastaud et Vincent Flament
Lors du référendum de 1992, le P.S. et la droite ont appelé à voter Oui en disant que Maastricht, c’était la prospérité, la démocratie et la paix. Le P.C.F. d’alors (à l’inverse de celui d’aujourd’hui, membre du Parti de la Gauche Européenne, pro-Union Européenne) expliquait que l’euro et l’U.E., c’était la soumission à l’Allemagne, la casse du produire en France, des services publics, de la Sécu et des retraites.
Aujourd’hui, on voit qui disait vrai : les gros actionnaires « français » planquent 480 milliards dans les paradis fiscaux, la France importe bien plus qu’elle n’exporte, son budget se décide à Bruxelles et à Francfort, la classe ouvrière, les couches moyennes et la jeunesse populaire sont appauvries et précarisées. Qui peut encore croire à « l’Europe sociale » promise par le P.S., le Front de Gauche et les chefs des syndicats ?
Le P.M.U. – Parti Maastrichtien Unique (U.M.P.S. – Europe-Ecologie – U.D.I.) applique les diktats Merkel et du Medef : le plan Valls-Medef ( « Pacte de responsabilité ») prévoit de transférer 50 milliards du travail vers le capital sans créer un emploi stable !

La contre-réforme territoriale voulue par l’U.E. remplace la République une et indivisible issue de 1789 (communes, départements, Etat national) par 14 euro-Länder ! Hollande prépare avec Obama l’« Union Transatlantique », qui enterre l’agriculture familiale, l’industrie, la culture et la langue françaises pour faire place aux produits d’outre-atlantique et au jargon commercial « globish ».
Maastricht met les peuples d’Europe en concurrence et les dresse les uns contre les autres. L’U. E., avec Obama, soutient les néo-nazis de Kiev et veut faire entrer l’Ukraine dans l’O.T.A.N. au risque de provoquer une guerre avec la Russie ! Et elle laisse Israël massacrer les Palestiniens sans prendre aucune sanction !
Dès lors, qui peut encore croire à l’ « Europe sociale de la paix » et à la « refondation progressiste de l’euro » que promettent le P.S., la direction du P.C.F-P.G.E. et l’état-major des confédérations syndicales ?
Quant au FN, il divise les travailleurs et pousse, avec la droite dure de l’UMP, à fasciser la vie politique. Bien que la majorité des P.D.G. « français » du C.A.C.- 40 habitent… New-York, c’est l’ouvrier africain que stigmatise l’U.M.’ Pen ! Car le FN refuse lui aussi la sortie de l’euro : il la soumet à l’accord préalable des 28 pays de l’U.E., dont la RFA, principale bénéficiaire de la zone euromark[1] !

Il faut donc briser l’étau qui broie la France entre les tenants de l’Union transatlantique en marche et les adeptes d’une euro-fascisation qui s’enracine, non seulement dans la montée de l’extrême droite, mais dans la criminalisation continentale du communisme.

Mais il ne suffit plus de constater, il faut agir, comme Thorez, Duclos et Frachon l’ont fait en 1934 en proposant, déjà, un Front antifasciste, patriotique et populaire contre la fascisante oligarchie capitaliste. Aujourd’hui, le but d’un tel Front serait de sortir notre pays de l’euro, de  l’U.E., de l’O.T.A.N. et du capitalisme en construisant un nouveau Conseil National de la Résistance. Sans cela, non seulement la France ne s’en sortira pas, mais elle « y restera » !

Pour engager la contre-offensive populaire dont le terme ne peut être, pour les marxistes que nous sommes, que la révolution sociale, le PRCF réitère sa proposition aux communistes, aux syndicalistes, aux patriotes antifascistes, aux communistes des pays voisins : pour permettre aux travailleurs de mettre les pieds dans le plat, organisons une manif populaire contre l’UE atlantique, antisociale, supranationale, fascisante et belliciste, pour l’emploi, le progrès social, la souveraineté des peuples, les libertés et la paix !

Donnons tous son sens combatif au mois de mai 2015 qui coïncidera à la fois avec le 70ème anniversaire de la victoire sur l’Europe hitlérienne et avec le 10ème anniversaire du Non français à la Constitution européenne !

[1] M. Le Pen appelle cela la sortie concertée de l’euro. Mais un patriote ne subordonne pas la souveraineté française au bon plaisir des capitalistes étrangers (ou « français ») !

Cet article vous a plu ? abonnez vous à Initiative Communiste ! Rejoignez le PRCF