Cynisme et mépris de classe LREM ou le nouveau parti de Marie Antoinette ?

Selon l’Opinion (13/12/2017) une député LREM se plaint de « manger pas mal de pâtes » la pauvresse à en effet perdu 36 000 euros annuels en abandonnant la « société civile » (entendre la direction de son entreprise en élément de langage Macronien) pour venir casser le Code du Travail et la Sécurité Sociale à l’assemblée.

«Contrainte d’aller « moins souvent au restaurant » l’indigente aurait même du « ressortir des vêtements de la cave » …

Mais de qui se moque-t-on dans un pays où 8,77 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté et où 501 personnes sont mortes dans la rue dont 11 enfants parmi lesquels 6 avaient moins de cinq ans ?

Il faut dire le Nouveau Monde de Macron, méprise ces pauvres qui ne sont rien une étude du Monde (24/10/2017) nous apprend nous apprend ainsi que le revenu annuel moyen des députés s’élève à 58 825 euros contre 22 420 pour celui des français (21492 pour le revenu médian) et si parmi les député de « Gauche radicale » (terme utilisés par le Monde que l’on traduira par LFI et PCF) aucun député ne déclare plus de 100 000euros annuels c’est le cas de 15 à 20% dans toutes les autres formations politiques (Oui ces formations acquises à l’UE et au MEDEF…)

On comprend donc pourquoi ce parlement gouverne pour les riches : on n’est jamais mieux servi que par soi-même !

On ajoutera que cela donne un goût particulier à la campagne dégueulasse visant à trainer Mélenchon dans la boue en lui jetant au visage sont supposé patrimoine à la figure.

Pour finir, rassurons ceux parmi-vous qui le cœur sur la main (on vous connaît!), s’appréteraient à organiser un LREMthon pour permettre à cette député bien à plaindre de se nourrir, nul doute que si cette ex-patronne en a assez des pâtes, elle pourra reprendre de la brioche, le budget qu’elle vient de voter devrait lui permettre amplement.

Commentaire de lecteur “Cynisme et mépris de classe LREM ou le nouveau parti de Marie Antoinette ?