Les progressistes doivent-ils avoir peur de l’hist...