75 ans après les crimes de guerre états-uniens contre Hiroshima et Nagasaki, combattre l’impérialisme et sa course aux armes d’extermination !

Vidéo d’Hiroshima avant, pendant et après l’explosion ! – 6 août 1945

Nous publions, ci-dessous, le communiqué du Mouvement de la Paix (Bouches-du-Rhône) appelant à intensifier la lutte pour défendre la paix mondiale, interdire les armes d’extermination, à commencer par les armes nucléaires et condamner le crime de guerre commis contre la population civile nippone par Truman et Cie. 

Il est frappant à ce sujet que les prétendus Euro-écologistes si acharnés contre EDF et le nucléaire civil, soient en adoration devant une Union européenne partenaire stratégique de l’OTAN, dont chacun connaît la dépendance à l’égard de l’impérialisme US, dont l’unilatéralisme agressif et la politique de surarmement nucléaire constituent la principale d’extermination pour l’humanité.

Honte à Macron qui, loin d’oeuvrer pour le désarmement nucléaire mondial, rêve de mettre la force de frappe française au service d’une armée européenne arrimée à l’OTAN et remettant l’impérialisme allemand au cœur des problématiques guerrières de notre temps.

Initiative communiste

_________________________________________________________________________________________________________________

Commémoration des horreurs d’Hiroshima et Nagasaki ! 

Nous avons vécu le feu des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki, il y a 75 ans. Nous avons consacré notre vie à nous assurer que notre génération serait celle du dernier Hibakusha – les survivants des bombes atomiques. Nous avons appris à être courageux, pleins d’espoir et audacieux. Nous avons appris que c’est à des gens comme vous et moi de lutter contre les armes nucléaires et les dirigeants qui menacent le monde avec elles. Le dernier grand défi auquel nous sommes confrontés est d’interdire et d’éliminer ces armes. Faites-y face avec nous, nous y sommes presque. » 

Hibakusha – les survivants des bombes atomiques.

Ainsi ’expriment les Hibakushas pour commémorer les abominables bombardements nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki. Dans le même temps, les États disposant d’armes nucléaires investissent toujours des centaines de milliards d’euros, en vue de leur modernisation et de leur renouvellement.  À l’appel des Hibakushas, nous n’allons pas rester sans rien faire ! 

D’autant que cette année 2020 marquera très certainement une étape historique dans l’abolition des armes nucléaires. Le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) va obtenir très prochainement les toutes dernières ratifications d’ États pour entrer en vigueur. Sur les cinquante États requis, quarante ont déjà ratifié le traité, pour que cette nouvelle norme interdise les armes de destruction massive nucléaires ainsi que toutes les activités qui les soutiennent. Nous pouvons être très optimistes, car de nombreux gouvernements ont entamé leurs procédures de ratification, des processus plus ou moins longs selon leur constitution respective. L’année 2020 marquera la « deadline » pour les armes nucléaires comme le revendiquait le maire d’Hiroshima lors de la conférence d’examen du TNP en 2010 ! 

Au-dessus de Nagasaki, le 9 août 1945. REUTERS/U.S. National Archives and Records Administration/Handout

Notre résistance à l’usage de la terreur pour assurer la sécurité internationale va se trouver renforcée. Finis les discours sur le prestige des armes nucléaires ou leurs prétendues vertus pacifistes, fini l’honneur de servir, fabriquer, financer, stocker des armes interdites qui conduirait leur utilisation à être coupable de crime contre l’humanité. Et même si la France refuse obstinément de rejoindre le TIAN, fini l’arrogance qu’elle montre au sein des relations internationales sauf à rejoindre les « États voyous ». 

Merci à nos amis Hibakushas qui n’ont jamais perdu espoir et ont su rassembler, par leur témoignage et leur courage, des femmes et des hommes du monde entier, au sein des États et des ONG, pour débarrasser l’humanité des armes de destruction massive nucléaires. 

Un rassemblement d’hommage aux victimes des armes nucléaires

Pour renforcer notre esprit de résistance aux choix scandaleux de notre gouvernement qui prévoit d’investir des milliards d’€ dans sa stratégie criminelle de dissuasion nucléaire est organisé : 

Ombrière du Vieux Port à Marseille, le jeudi 6 août 2020 à 18 heures

(Nous prendrons soin les uns des autres en respectant les gestes barrières).

Pour le Mouvement de la Paix 
Michel Dolot, 
Porte-Parole.

 

Commentaire de lecteur “75 ans après les crimes de guerre états-uniens contre Hiroshima et Nagasaki, combattre l’impérialisme et sa course aux armes d’extermination !