La colonisation israélienne condamnée par l’ONU : Israel état voyou refuse d’appliquer la résolution menace les pays qui l’ont déposée !

Palestinian-Loss-of-Land-Map-2010Surprise à l’, le Conseil de Sécurité a voté le 23 décembre 2016 une résolution condamnant la colonisation israélienne des territoires palestiniens. Les Etats-Unis se sont abstenus. La résolution avait initialement était déposée par l’Egypte, mais les intenses pressions du président US élu Donald Trump ont fait reculer l’Egypte par peur des représailles. 4 courageux pays ont cependant redéposé la résolution devant le conseil de sécurité de l’ : Le Venezuela, le Sénégal, la Malaisie et la Nouvelle Zélande.

Le texte condamne la colonisation israélienne des territoires palestiniens en des termes on ne peut plus clairs.

doit cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est” résolution

Israël état voyou

Furieux, Israel a annoncer rappeler ses ambassadeur à Wellington et Dakar. Quant au Venezuela et la Malaisie, ils n’ont pas de relations diplomatique avec Tel Aviv.

Annonçant refuser de se plier aux droits international, Israël état a immédiatement lancé des mesures unilatérale brutales contre le Sénégal. La visite du ministre sénégalais des affaires étrangères programmée en janvier prochain a été annulé et surtout Israël a annulé tous les programme d’aide au Sénégal.

Violations répétées et systématiques du droit international, menace et chantage contre des pays souverains, personne ne peut ignorer ici le comportement d’état voyou d’Israël.

Que dit la résolution adoptée par le Conseil de Sécurité de l’ONU :

Le Conseil de sécurité a adopté vendredi une résolution réaffirmant que la création par Israël de colonies de peuplement dans le Territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, n’a aucun fondement en droit.

La résolution, présentée conjointement par la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Sénégal et le Venezuela, a été adoptée avec 14 voix pour, zéro contre et une abstention – celle des Etats-Unis.

Dans sa résolution, le Conseil exige « de nouveau » d’Israël qu’il arrête « immédiatement et complètement » toutes ses activités de peuplement.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que la création de colonies de peuplement par Israël constitue une violation flagrante du droit international ainsi qu’un « obstacle majeur à la réalisation des deux Etats et à l’instauration d’une paix globale, juste et durable ».

Aucune modification aux frontières du 4 juin 1967, « y compris Jérusalem », ne sera reconnue, a indiqué le Conseil, à l’exception de celles convenues par les parties par la voie de négociations.

Les membres du Conseil ont par ailleurs demandé que des mesures immédiates soient prises pour prévenir tous les actes de violences visant des civils, y compris des actes de terreur. Ils ont également demandé aux Israéliens et aux Palestiniens d’agir dans le respect du droit international, de faire preuve de retenue et de s’abstenir de toute acte de provocation et d’incitation à la violence et de toute déclaration incendiaire.

Le Conseil a vivement préconisé l’intensification et l’accélération des efforts diplomatiques entrepris, en vue de parvenir « sans tarder » à une paix globale, juste et durable aux Moyen-Orient. Il a notamment souligné l’importance des différentes initiatives déployées par différents Etats membres, dont celle prise par la France de convoquer une conférence de paix internationale.

« La vision de deux États est encore réalisable »

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est félicité de l’adoption de la résolution par le Conseil de sécurité. « La résolution est une étape importante, démontrant le leadership si nécessaire du Conseil et les efforts collectifs de la communauté internationale pour reconfirmer que la vision de deux États est encore réalisable », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse après le vote de la résolution.

Le chef de l’ONU a saisi cette occasion pour encourager les dirigeants israéliens et palestiniens à travailler avec la communauté internationale pour créer un environnement propice au retour à des négociations significatives, rappelant que les « sont prêtes à appuyer toutes les parties concernées dans la réalisation de cet objectif ».

Communiqué de l’ONU – 23 décembre 2016

 

 

Commentaire de lecteur “La colonisation israélienne condamnée par l’ONU : Israel état voyou refuse d’appliquer la résolution menace les pays qui l’ont déposée !

  1. 26 décembre 2016 at 15:21

    ne vous en faites pas, les usa, vont intervenir pour faire respecter cette résolution de la communauté international