#LoiTravail : les syndicats ne désarment pas et mettent le sujet au coeur de la campagne présidentielle !

Alors qu’une proposition de loi a été déposée par le groupe Front de Gauche au Sénat pour l’abrogation de la , la ile de france organise ce 11 janvier une mobilisation contre la loi. C’est que les travailleurs ne désarment pas. Si le gouvernement est passé en force – appuyé sur ses CRS et gendarmes, son 49.3  pour écraser le peuple et la jeunesse, et au prix d’une sévère répression judiciaire de plus de 1000 condamnations politiques à ce jour – il n’en demeure pas moins ultra minoritaire. Il suffit d’entendre l’hypocrite volte face de l’ex premier ministre Valls désormais candidat à la primaire PS sur l’utilisation à 3 reprises du 49.3 pour s’en convaincre. De fait, cette loi imposée pour satisfaire aux ordres du MEDEF et de son Union Européenne est une véritable catastrophe pour les droits des travailleurs.

C’est dans ce contexte que l’intersyndicale autour de la CGT, de FO, de Sud, de la FSU et des syndicats étudiants et lycéens annoncent une mobilisation dès le printemps pour peser dans la campagne présidentielle

JBC pour www.initiative-communiste.fr

C’est quoi ce travail ?

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL ont décidé de poursuivre la lutte contre la loi travail, à partir de propositions revendicatives communes autour des questions :
• de la négociation collective et de la démocratie sociale,
• de la rémunération et de la reconnaissance du travail,
• de la réduction du temps de travail,
• de l’emploi et de la qualité de l’emploi,
• des problématiques de la jeunesse.

Ces questions sociales constituent une préoccupation majeure pour les jeunes, les privé-es d’emploi, les salarié-es, du privé comme du public, et plus largement des citoyen-nes. Elles doivent être au cœur du débat démocratique qui s’ouvre avec les élections politiques à venir en 2017.

Dans la poursuite de la consultation citoyenne, cette plateforme revendicative est destinée à être discutée sur les lieux de travail, les lieux de vie, les lieux d’étude lors d’initiatives communes organisées localement.

L’intersyndicale nationale rendra publique le 28 mars prochain la plateforme revendicative finalisée, enrichie et légitimée par les débats.

Montreuil, le 4 janvier 2017

Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL