Tentative d’assassiner des députés français en Syrie : qu’ils sont beaux les rebelles « modérés » cher au PS !

Quotidiennement, les médias d’État – France-Inter en tête – présentent les « rebelles » syriens comme modérés, de gentils démocrates, alors que « le régime syrien », « les Russes », « Damas », l’ « Axe chiite », sont criminalisés de manière totalement manichéenne.

Mais voici que des députés français dont nul ne peut nier le courage physique (à la différence des héros « anti-régime » en chambre de « Pat Co ») se rendent en à l’occasion du Noël chrétien. Leur but ? Soutenir les Syriens de confession chrétienne que persécutent les fanatiques liés à Al Qaida : et sur le champ, les « gentils rebelles modérés »… essaient de tuer les parlementaires français, porteurs d’une part de la souveraineté nationale française, en bombardant l’aéroport d’Alep !

Cela ne signifie nullement que nous soyons d’accord en tout, y compris sur la Syrie, avec MM. Mariani et Lassalle.

Reste que cette tentative d’assassinat, qui est aussi un acte de contre la France, oblige à ouvrir les yeux sur la réalité du conflit syrien : son déroulement n’aurait jamais pris des proportions mondialement catastrophiques sans l’ingérence social-impérialiste caractérisée de Hollande, allié de fait dans cette affaire aux pires potentats réactionnaires de la Péninsule arabique.

Nous sommes très curieux de savoir ce que dira demain le grand humaniste Bernard Guetta sur France-Inter à propos de cette déclaration de guerre si « modérée » à la France…


Attaque terroriste contre les députés français venus à Alep

Huit obus ont été tirés contre l’aéroport d’Alep, précisément au moment de l’arrivée de la délégation des députés français menée par Thierry Mariani, Jean Lassalle et Nicolas Dhuicq.

Après plusieurs heures à attendre que la nuit tombe et que l’armée sécurise les environs, les députés français ont pu embarqué dans l’avion qui a pu décoller tous feux éteints. Embarquement en urgence avec les bagages à la main et décollage immédiat dans l’obscurité complète.