Ukraine, Estonie : l’Axe Euro-Atlantique veut la guerre ! des soldats américains à la frontière russe !

Chacun se souvient des accusations portées par l’, bras armé de l’Axe Washington-Berlin, sur la présence de l’armée russe en Ukraine. Reprises telles quelles et sans aucune vérification par le concert de la propagande des médias capitalistes en France. Peu importe qu’aucune preuve tangible – comme si il était possible de cacher des colonnes de blindées ! – n’ait jamais été réellement apportée, le principe de la propagande déjà défini par le ministre de l’information de Hitler est ici appliqué à la lettre. Répéter un mensonge mille fois et il deviendra une vérité.

C’est ainsi, par exemple, que l’appareil médiatique de propagande belliciste tente de faire passer les vols d’avions russes dans l’espace aérien international ou des manœuvres d’infanterie sur le sol russe pour des « agressions ». Mais selon cette grille de lecture comment qualifier alors le déploiement de soldats américains directement à la frontière russe ? comme en témoigne ces photos de parachutistes en armes de la 503e division posant devant la ville Ivangorod à la frontière russe, alors qu’ils viennent d’être déployés en Estonie et qu’ils posent sur les réseaux sociaux !

Déploiement massif de soldats et de blindés de l’OTAN à la frontière russe.

Alors que l’OTAN a ordonné aux pays européens d’augmenter leurs dépenses militaires – les millions de chômeurs attendront ! – les États-Unis poursuivent le déploiement massif de soldats et de blindés de l’OTAN à la frontière russe. Des les pays baltes au nord jusqu’en mer noire au sud. mais également dans une Ukraine ravagée par la menée par la junte fasciste issue du coup d’État de Maïdan en février 2014 à , conduit avec le soutien de l’ et des USA.

Et dans le même temps c’est bien vers l’Ukraine que se dirigent des trains de blindés en provenance de Slovaquie vers l’Ukraine. C’est comme cela que l’UE, l’OTAN et les USA propagent la guerre en .

Bombardements intenses de la junte fascistes sur les agglomérations de Donetsk et Lougansk.

Ces derniers jours, comme le confirment tous les témoignages en provenance de la ligne de front de même que les rapports pourtant si timides de l’OSCE, la junte de Kiev a repris et amplifié ses offensives contre le . Chaque jour ce sont des milliers d’obus qui pleuvent sur le , visant les infrastructures civiles : stations d’eau potable, quartiers résidentiels et même délibérément des usines chimiques. Chaque jour, les milices nazies, les troupes de la junte des oligarques de Kiev font de nouvelles victimes dans le .

Rien que le 15 février, selon le porte-parole de la République Populaire de Donetsk, E Basurin :

« Les forces armées de l’Ukraine ont bombardé le territoire de la RPD 1048 fois en 24h. Parmi ces bombardements 321 à l’artillerie lourde, 20 menés par des lance-missiles multiples, 15 par des tanks, 418 par des mortiers de différents calibres, 418 par des blindés, canons anti-aériens, lance-grenades et armes légères 205 ».

et des centaines de bombardements visent également la République Populaire de Lougansk. Voici ce que rapporte les services de presse de Lougansk dans un communiqué vidéo traduit en anglais:

Le blocus des milices nazies contre le Donbass continue provoquant une pénurie de charbon en Ukraine.

Simultanément à l’offensive militaire générale déclenchée depuis la fin 2016 par la junte de Kiev contre le Donbass, les milices nazies ukrainiennes de Pravy Sektor ont renforcé le blocus contre le Donbass : ces derniers bloquent ainsi dans la partie du Donbass occupée par l’armée de Kiev, la principale voie de chemin de fer permettant aux mines du Donbass de livrer le charbon nécessaire à faire tourner les centrales thermiques de l’Ukraine de l’Est ou de Kiev. Conduisant la junte à devoir déclencher l’état d’urgence le 16 février. A l’horizon d’une dizaine à une quinzaine de jours, les centrales qui fournissent électricité et surtout chauffage à des millions d’ukrainiens pourraient s’arrêter. Rappelons que l’anthracite du Donbass est indispensable au fonctionnement des centrales en Ukraine.

JBC pour www.initiative-communiste.fr
Pour une information libre et engagée, soutenez Initiative Communiste, abonnez vous, rejoignez le PRCF

Commentaire de lecteur “Ukraine, Estonie : l’Axe Euro-Atlantique veut la guerre ! des soldats américains à la frontière russe !

  1. Le.Ché
    21 février 2017 at 11:27

    En ce qui concerne l’Ukraine Il ne faut surtout pas de guerre car nous savons très bien que celle-ci se terminera en guerre nucléaire et ce sera la fin de l’humanité. Il faut réfléchir que les russes ont aussi un arsenal atomique qui est supérieur à l’armement européen. La Russie est aujourd’hui une grande puissance incontournable nos Hollande- Merkel et consorts doivent en tenir compte s’ils ne veulent pas aller à la catastrophe.
    Sur cette question seul Mélenchon a une politique responsable.