L’INSOUMISSION QUI VIENT

Ci dessous un poème que le camarade Yves Letourneur nous fait parvenir. Merci à lui de partager une plume trempée dans l’encre du combat.

marianne

L’ QUI VIENT

« En politique le communisme est encore le nom qui peut porter des énoncés à venir »
Alain Badiou

France, ose-toi, c’est l’heure ; ose en toi l’Insoumise !
Ose la Seine comme ont osé la Tamise,
Bien qu’en eaux troubles mais n’en pouvant vraiment plus
D’être les oubliés du repas des repus,
Tes frères d’outre-Manche entrés en résistance
Contre une Europe vouée à la seule Finance.

Ne l’avais-tu toi-même onze ans plus tôt tenté
En proclamant un Non aussitôt insulté
Par une prétendue Elite hors d’elle-même,
Furieuse qu’on l’ignore et que son stratagème
En Traités enjôleurs et sournois codifié
Fût alors, texte en main, par toi démystifié.
Ose le libre esprit dont vibre ton Histoire,
Qui fait que l’on t’honore et qu’on garde en mémoire
De par le monde entier, ton populaire élan
Jacobin, communard, jaurésien, partisan.

Redeviens le pays engendrant une Aurore
Avec le rouge de ton drapeau tricolore,
Du temps qu’en espérant un monde fraternel
On se voulait Français pour être universel !

On t’oppose un colosse en fait aux pieds d’argile
Miné secrètement par la guerre civile
Qui menace un peu plus chaque jour en son sein,
Afin de te priver de choisir ton destin.

Ose la Décision, ose du politique
L’acte libérateur et comme prophétique
Qui fait que l’avenir colore le présent.

Au cœur de cette Europe en proie au dévoiement,
Réaffirmant ton poids de nation souveraine
Sois le maillon propice où se brise la chaîne ;
Retrouve d’un combat de classe la vigueur,
D’une Internationale à nouveau la ferveur
Contre le monstrueux d’un Ordre mortifère
Ensauvageant l’Humain et saccageant la Terre.

Appelant tous les autres peuples asservis
A se tendre la main de pays en pays
Réoriente l’Histoire, en lui donnant la chance
D’un retour d’horizon, d’un retour d’espérance,
Hors des fatalités mensongères du jour
Que prêchent aujourd’hui tous les valets de cour.

Tu le peux. Tu le dois. Une candidature
Qui t’incarne t’en offre à présent l’envergure.
Yves Letourneur
4 octobre 2O16

delacroix_la_liberte_guidant_le_peuple1